Vfdgfdgd

1163 mots 5 pages
Le droit de vote en France

1) Le 5 mars 1848, le suffrage universel devient définitif en France, mais seulement pour les hommes. Sont électeurs tout les hommes (sauf militaires et Français résidants à l’étranger) de plus de 21 ans, jouissant de leurs droits civils et politiques. Le vote devient secret. (suffrage universel = le suffrage universel est un suffrage où le droit de vote est accordé à tous les citoyens qui ont la capacité électorale, c’est-à-dire sous certaines conditions minimales d’âge, de nationalité, de capacité morale, et d’inscription sur les listes électorales. Il n’est fait aucune distinction de sexe, race, fortune, religion…).
L’ordonnance du 21 avril 1944 donne aux femmes de plus de 21 ans le droit de vote, ce qui rend le suffrage réellement universel. Les femmes votent pour la première fois aux élections municipales de 1945.
Longtemps fixé à 21 ans, l’âge électoral a été abaissé à 18 ans sous Valérie Giscart-D’Estain, par la loi du 5 juillet 1974.

2) Les ressortissants de l’Union Européenne ont le droit de voter en France, pour les élections municipales et Européennes, depuis 1992 (année d’adoption du traité Maastricht).

3) Les étrangers non-européens vivants en France (ex. un Japonais, un Tunisien) n’ont pas le droit de vote. Pourtant certains politiques voudraient leur donner ce droit : en effet, ils affirment qu’un étranger qui habitent en France depuis plus de 10 ans, qui payent des impôts, qui a des enfants scolarisés dans des écoles publiques, devrait avoir son mot à dire sur la gestion des crèches, écoles, et la gestion de la commune en général, et donc pouvoir élire son conseiller municipal.

4) Dans la moitié des pays de l’Union Européenne (ex. Irlande, Finlande, Pays-Bas, Estonie, Suède, Danemark…), le droit de vote aux élections municipales est accordé aux étrangers. En France, il ne l’est pas, bien que ce soit un projet.

5) Cette affiche s’adresse aux habitants de la ville de Poitiers, et certainement plus

en relation