VISITE DU MUSEE LORRAIN

606 mots 3 pages
VISITE DU MUSEE LORRAIN

En 1850, il est ouvert au public. Plan de rénovation de toitures, des façades. La ville a racheté à l’armée le palais du gouvernement. Bâtiment du XVIIIème siècle rasé. Salles de conférences. Accéder au musée de partout d’où l’on vient dans Nancy. Collection de statues remontant au moyen âge. Un retable destiné à décorer l’intérieur d’une église. Statues du XVIème siècle visage expressif, celui d’un cadavre. Les deux femmes qui reflètent la douleur. Porche d’entrée d’une ancienne église de campagne du style renaissance. Christ de souffrance soutenu par les apôtres. Evêque saint Epvre. Cateau becameis.

Au moyen âge, les évêchés étaient puissants et riches (Toul). La Lorraine était disputée par le royaume de France et l’empire germanique. Rayonnage sur lesquels sont mis en place des pots pharmaceutiques en faïences. Un mortier qui servait à broyer des herbes médicinales. Autrefois, la Lorraine a été un centre important de production de faïences.

La guerre de 30 ans 1624-1675 elle correspond aux deux tiers du XVIIème siècle. Caractérise par l’affrontement entre la puissance des Habsbourg qui à l’époque doivent faire face à une révolte des princes protestants allemands. Alliés : roi de Suède et le roi de France. L’ennemi juré de la France c’était l’Autriche avant.

Bande de mercenaires, recrutés et payés pour faire la guerre. Lorraine va être traversée en permanence par ces mercenaires. Ils incendiaient les villages et les petites villes qu’ils traversent. La Lorraine va perdre un peu près la moitié de sa population. Jacques Callot il a laissé un précieux témoignage de la guerre de cent ans sur notre territoire. Il est allé se former à Florence parce que la famille des Medicis avait mis en place une école de formation pour tous les artistes de toute l’Europe.

Plan de la ville à l’époque de Jacques Callot. Espaces non construits permettaient de faire des petits jardins pour planter des légumes, pour lutter contre la disette. Nancy était

en relation

  • Lean manufacturing
    38846 mots | 156 pages