yeee

Pages: 5 (1222 mots) Publié le: 11 septembre 2014
Interview Duval P4
1J1D081_059_C_DUVAL.mp3
00:01:33:24 – 00:04:17:11 :
On est angoissés. Je suis, comme à chaque fois d’ailleurs, mais je suis complètement nouée, le ventre noué, je n’ai pratiquement pas mangé et je veux être la première à regarder s’il y a du monde qui fait la queue. Alors on me dit « non, n’y va pas, on va être déçu, si t’y vas maintenant, s’il n’y a personne ». Alorsj’obtempère, je suis raisonnable, on a bu quand-même un bon verre pour nous soutenir parce qu’on en avait besoin, on boit avec plaisir. Et quand-même notre film est là. Et puis finalement je ne sais plus qui est allé le premier et on est allés deux ou trois j’en sais rien, regarder, et en fait on a une queue qui va jusqu’à la rue de Berry. Et le plus important dans cette queue, ce n’est pas qu’il y aitune queue, bon parce que les queues, dans les films érotiques, il y en a. Mais ce qui est extraordinaire c’est qu’il y a autant de femmes que d’hommes, et des couples, c’est ça qui est extraordinaire, c’est que cette queue est constituée de couples et parmi ces couples il y a Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. Et évidemment on est heureux comme tout. Parce que ça y est, on se dit ça y est c’estgagné. A partir du moment où on est là et on voit ces gens qui attendent et qui se sont tous précipités quand-même, parce que pour faire une queue il faut arriver en avance, il faut être là. C’est un moment merveilleux. C’est un moment merveilleux, c’est un moment presque historique je dirais, historique c’est vrai pour un film érotique, d’avoir un public comme ça, qui est le même public que le publicdes films d’aventures. Ca n’existait pas avant.

00:04:28:02 – 00:05:09:15 :
Moi je sentais une espèce d’attente fébrile et les gens semblaient heureux. Et voilà, c’était ça, c’était surtout ce fait d’avoir ces couples-là, c’est ça qui était formidable parce que je ne sais pas, je ne crois pas qu’il y ait eu de précédents. Donc voilà, c’est ça qui était tellement le phénomène.

00:05:10:21 –00:05:44:12 :
Je ne sais pas, j’étais incapable, moi je ne sais pas évaluer le nombre de gens. Mais ça part du cinéma Le Triomphe jusqu’à l’angle de la rue Berry et plusieurs personnes côte-à-côte. Ce n’était pas une petite queue comme ça, c’était vraiment une masse de gens.

00:05:51:10 – 00:06:04:24 :
Je ne sais pas apprécier moi, je ne sais jamais apprécier le nombre mais à peu près 120personnes, 150 personnes, c’était beaucoup de monde.

00:06:06:20 – 00:06:13:14 :
Du Triomphe à la rue de Berry, là où on était, on était dans la rue de Berry pour déjeuner.

00:06:21:11 – 00:06:52:22 :
Non, c’est au moins 150 mètres ou 200 mètres, 200 mètres peut-être oui. C’était extraordinaire et puis de toute façon ça n’a pas arrêté, ça a toujours été en se multipliant, c’étaitextraordinaire, c’était un flux permanent.

00:07:07:23 – 00:07:22:00
Il y a eu des séances supplémentaires, mais ça je me souviens, c’était surtout du côté des exploitants (je ne comprends pas). Ils ont dû faire des séances bien sûr le soir et à 11h ou à 12h plutôt.

00:07:35:03 – 00:07:44:03 :
Ca sur les champs Elysées oui, c’était important.

00:07:48:22 – 00:09:05:16 :
Oui c’était une bellesortie. Bon sur les Champs Elysées on savait parce que c’était la salle qui appartenait aux Serinski, c’était Parafrance, ça c’était quelque chose d’acquis. On savait que c’était une chance de pouvoir sortir ce film-là sur les Champs Elysées grâce à Parafrance qui avait cette salle-là. Mais après qu’est-ce que vous voulez, on se dit on fait le deuxième. Quand les choses marchent aussi bien etrépondent à l’attente d’un public, parce que ça s’est confirmé partout, dans toute la France et à l’étranger, ça a été une joie extraordinaire la sortie de ce film. Alors évidemment, il y a eu des choses incroyables parce qu’il y a eu dans certains pays, ils ont dû redessiner le négatif pour cacher les poils du pubis d’Emmanuelle ou des filles qui étaient là. Mais c’est vrai ça.

00:09:39:22 –...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !