« C'est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c'est notre regard aussi qui peut les libérer. »

Pages: 3 (707 mots) Publié le: 18 mars 2013
Le regard désigne, par métaphore, la capacité intellectuelle d’un individu à appréhender une situation. Mais le regard est également un concept qui renvoie à l’analyse d’inspiration postmoderne de lamanière dont un individu ou un groupe d’individus (le(s) « regardant(s) ») perçoit et se représente son environnement et en particulier soi-même et les autres individus (le(s) « regardé(s) »).
Autreou autrui se conçoit comme l'alter ego c'est-à-dire l' « autre moi ». Autrui est donc à la fois notre semblable et un sujet différent de soi.
Le mot « appartenance » vient du verbe appartenirqui, lui-même, a pour second sens le fait de faire partie d’un ensemble, d’un groupe.
Le verbe « libérer » signifie non seulement délivrer mais également enlever une gêne.

Se sentir observépeut mettre mal à l’aise. Faut-il avoir peur du regard d’autrui ?
Il est vrai que nous craignons le regard des individus qui nous entourent, nous jugent et qui nous mettent par ce fait, face ànous-mêmes.
Ces jugements peuvent blesser et être craints. Et la crainte, par définition, désigne un sentiment de peur face à une menace, c’est une émotion que l’on ressent en cas de danger. Mais autrui,cet autre sujet pensant, à la fois moi et autre que moi, représente-t-il réellement un danger pour nous ? La question qui se pose est alors, « faut-il craindre le regard des autres ? ».
S’interrogersur la crainte du regard des autres, c’est se demander, au point d’en avoir peur, quelles répercutions, quel pouvoir moral exercent les jugements que les autres portent sur notre personne.
SelonSARTRE, écrivain et philosophe du mouvement existentialiste, « L’enfer, c’est les autres ». Le fait que l’enfer observe, regarde, met rarement à l’aise. Le regard de l’autre est souvent, peut-être àtord, perçu comme étant négatif ou incommodant par le regardé. Il suffit de prendre l’exemple des différences culturelles ou ethniques qui sont très souvent à l’origine d’une fracture entre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • C'est notre regard qui enferme les autres dans leur plus étroite apparence. c'est notre regard qui peut aussi les libérer
  • Faut-il se libérer du regard des autres pour se connaître ?
  • Les regards des autres
  • Peut-on dire « qu'avoir plus », c'est mieux ?
  • Le regard des autres: rome / gaule
  • La phobie du regard des autres
  • Faut-il craindre le regard des autres ?
  • Faut-il craindre le regard des autres?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !