L'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec la croissance.

Pages: 10 (2475 mots) Publié le: 2 mai 2010
I) L'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec la croissance.

A) Le fordisme : une organisation du travail vertueuse qui n'est pas sans limite.
Le premier économiste, théoricien a avoir réfléchi à la relation entre organisation du travail et la croissance économique a été Adam SMITH (au XVIII° siècle).

1) Les liens évidents avec la croissance.
· Pour le fordisme :Organisation du travail combinant les apport du taylorisme et les principes d’une chaîne tractée imposant ses cadences, d’une standardisation des pièces et des produits, et du versement de salaires suffisamment élevés pour créer des débouchés à la production de masse qui résulte de cette organisation.
On a mis en place la mécanisation, celle-ci va induire la standardisation du produit
on aégalement mis en place l'OST (Organisation Scientifique du travail), et ces deux facteurs regroupés ont entraînés une production de masse.
· Schéma exposant les canaux par lesquels le " tayloro-fordisme " fait de la croissance.

Les Trente Glorieuses permettent de vérifier le cercle vertueux du fordisme.
Voici quelques phrases qui caractérisent cette période :
® rationaliser le travail etmécaniser autant que possible
® produire à coût décroissant des biens standardisés, fût-ce de qualité médiocre
® production en série pour la demande stable
® division du travail et spécialisation comme source de productivité
® contrôle hiérarchique et incitations financières pour faire accepter un travail peu stimulant
® vendre ce que l'on sait produire
® sous traitants amortisseurs des fluctuationsde la demande, cibles des réduction de coût
® relations du travail conflictuelles
Conclusion d'après les quelques phrases citées (ci-dessus) :
La relation entre croissance et fordisme repose sur les gains de productivité. Le développement a été intensif : la croissance a été due aux gains de la productivité « apparente » du travail, c’est à dire à l’amélioration de la qualité du travail et àl’usage d’un équipement de plus en plus important. Cela permet de créer des richesses sans travailler plus, mais pose des problèmes d’emplois.

Le fordisme est un mode d'organisation relativement rigide, puisqu’il permet de faire des produits standards. Le fordisme est relativement conflictuel. Il a connu des limites importantes à partir des années 1970.

2) Les limites du fordisme.

Ilfaut retenir quatre limites :
· Première limite : la crise sociale, protestations.
· Deuxième limite : les contraintes du marché.
· Troisième limite : l'automatisation
· Quatrième limite : les nouvelles formes de travail, interrogation sur les capacités à changer.
Document 12 et 16 p79.

· Première limite : la crise sociale. Le quasi-plein-emploi stimule les revendications salariales etfavorise le rejet des conditions de travail dégradantes. Le chômage a tendance à diviser le mouvement ouvrier. La période 1968 représente bien tout ceci. Ce sont surtout les ouvriers peu qualifiés et immigrés qui revendiquent



Le schéma ci-dessus nous permet de comprendre en quoi la crise sociale réduit-elle les gains de productivité.

Lorsque le pourcentage du turn-over augmente çasignifie qu'il y a eu des licenciements ou des démissions, donc il y a eu des nouvelles embauches. Cela traduit un malaise dans l'entreprise.

Le quasi plein emploi entraîne les revendications salariales et les revendications pour des conditions de travail meilleures.

Il y a eu un essoufflement du fordisme, et celui-ci nuit à la croissance.

· Deuxième limite : les contraintes du marché. Lademande varie, change de nature : elle porte davantage sur la qualité de la production, la demande est plus attentive au service après vente. La demande va petit à petit se différencier. Elle ne veux plus de produits standards. De plus, le marché est saturé pour de nombreux biens : électroménager, automobile. La saturation amène donc à un changement de production.

· Troisième limite :...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'évolution de l'organisation du travail et ses liens avec croissance économique
  • L'évolution de l'organisation du travail
  • Dans quelle mesure l'organisation du travail est-elle facteur de croissance?
  • L’organisation du travail source de productivité et de croissance
  • L’évolution de l’organisation du travail: le taylorisme a-t-il disparu?
  • Analysez les effets de l’organisation du travail sur la croissance économique.
  • L'organisation du travail
  • L'organisation du travail

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !