L'angola entre 1991 et 2002

Pages: 19 (4589 mots) Publié le: 6 janvier 2013
Amadou Koné
Docteur en histoire contemporaine
Université Paris IV
Email : kone_amade@yahoo.fr






LES CAUSES DE LA PERSISTANCE DU CONFLIT ANGOLAIS ENTRE 1991 et 2002























Le 4 avril 2002, l’Angola entrait enfin en paix après la signature d’un accord de paix acquis au bout du fusil entre le MPLA et l’UNITA. Cet accord intervenait peu detemps après la mort de Jonas Savimbi, leader de l’UNITA depuis sa création en 1966. Le Président dos Santos apparaissait dès lors comme le grand vainqueur de cette guerre et le pacificateur de l’Angola après avoir décidé de reprendre les hostilités contre l’UNITA en 1998. Les élections en Angola lors de l’année 2008 et lors de l’année 2012 avaient été remportées haut la main par le MPLA quiétait passé du parti-état à un mouvement hégémonique adapté au multipartisme à la tête de l’état. L’UNITA, le principal adversaire politique et d’autres petits partis politiques n’avaient que très peu de moyens pour financer leur campagne électorale et ne disposaient que de très peu de cadres qui avaient une véritable expérience politique. Depuis la fin de la guerre, le MPLA disposait des moyenspolitiques, fin anciers pour imposer les règles du jeu démocratique. Vainqueur de la guerre, le MPLA avait pu s’approprier les mérites de la paix tout en lançant une grande campagne de réhabilitation des infrastructures. Mais, nous sommes en droit de nous demander comment un parti-Etat qui était menacé de perdre le pouvoir lors des élections de 1992 a-t-il pu conserver celui-ci et comment a-t-ilréussi à vaincre militairement l’UNITA alors qu’il était proche de la défaite militaire au début de l’année 1993 ? Cet article entend revenir sur les causes de la persistance de la guerre civile entre 1991 et 2002.




L’échec de Bicesse et de la pacification démocratique du pays


La signature des accords de Bicesse était présentée comme un modèle dans le règlement des conflitsintra-étatiques post-Guerre Froide. Ces accords prévoyaient la dissolution des forces du MPLA, de celles de l’UNITA et leur fusion au sein d’une armée unique, mais aussi l’organisation d’élections législatives et présidentielles grâce à l’instauration du multipartisme. Les Angolais croyaient enfin entrer en période de paix. Mais, ces accords échouèrent et débouchèrent sur une nouvelle guerre fratricide.De nombreuses failles du processus de paix étaient inhérentes à la structure des accords. Les deux camps étaient entièrement maîtres de la réalisation des tâches militaires et politiques de la période de transition. De plus, l’Angola n’avait pas recueilli toute l’attention de la communauté internationale pour la mise en œuvre des accords de paix alors qu’il y avait eu surinvestissement dessuperpuissances et du Portugal dans la recherche d’une solution négociée. L’ONU n’obtint qu’une place subalterne[1] et fut éclipsée par une troïka d’observateurs-médiateurs.

De surcroît, les deux camps n’étaient pas prêts à cohabiter dans un espace démocratique. L’UNITA avait forgé dans la guerre une culture totalitaire et s’appuyait sur la croyance en la force des armes pour obtenir le pouvoirpolitique.[2] Le gouvernement s’était développé comme un parti-Etat fortement militarisé, dans laquelle la nomenklatura avait bénéficié de multiples privilèges. Par conséquent, ces accords ne prévoyaient nullement de partage du pouvoir entre les deux camps. La société angolaise ne put retrouver son souffle et jouer le rôle de médiateur en l’absence d’une ONU forte. Le gouvernement resta souverainjusqu’aux élections et fut chargé d’organiser des élections avec la collaboration du Conseil National Électoral (CNE) où étaient représentés tous les partis politiques et dans lequel les proches du MPLA étaient surreprésentés.[3]

Ces accords n’avaient pas permis aux deux belligérants de dépasser leurs rivalités et de surmonter leur méfiance. Le processus de paix comportait des failles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'institutionnalisation en Belgique de 1991 à 2002
  • Guerre civile en sierra léone(1991-2002)
  • La guerre froide entre 1945 et 1991
  • L'allemangne au cours de l'affrontement est-ouest entre 1945 et 1991
  • Relation américano-soviétique entre 1947 et 1991
  • L’analyse de l’évolution du chômage des jeunes entre 1993 et 2002
  • Les relations entre l'urss et les démocraties populaires de 1945 à 1991 ?
  • Les relations entre les etats-unis et l'urss de 1945 à 1991

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !