L'entreprise citoyenne au maroc

Pages: 76 (18772 mots) Publié le: 8 février 2011
Royaume du Maroc
Universite Hassan II – Ain chok
Faculté des Sciences juridiques
Economiques et sociales
Casablanca

Mémoire de fin d’études

L’entreprise citoyenne au Maroc

Réalisé par : Mr.Tama HafidEncadré par: Mr.Taj Kacem

Année universitaire 2005/2006

Je tiens a remercier ma famille et mes amis pour le soutien qu’ils m’ont apporte pour la réalisation de ce modeste travail, ainsi que mon encadrant Mr Taj Kacem pour ces conseils et sa compréhension.

Table des matières

Introduction

Chapitre I : concept del’entreprise citoyenne

A) la morale et l’ethique : un détour par la philosophie
B) l’ethique des affaires
C) l’entreprise citoyenne

chapitre II : normes environnementales : entre ethique et économie

A) le comportement des entreprises : du laxisme à l’intégration
B) normes environnementales
a) normes françaises
b)management vert : norme ISO 14 000
c) principe de la norme ISO 14000
C) l’eco-conception : nouvelle attitude
D) être eco-efficace : nouveau défi
E) l’analyse axtra-financiere
a) définition
b) objectif
c) les agences de notation

chapitre III : critères de l’entreprise citoyenne

A) clients etfournisseurs
B) environnement
C) droits humains
D) gouvernance d’entreprise
E) engagement sociétal
F) ressources humaines

chapitre IV : l’entreprise citoyenne au Maroc

A) l’entreprise citoyenne au Maroc
a) définition de la CGEM
b) le prix Amcham-CGEM de l’entreprise citoyenne
B) l’entreprisemarocaine face la responsabilité sociale
C) perception de la RSE par l’entreprise marocaine
D) les défis de l’entreprise citoyenne
E) l’investissement socialement responsable

chapitre V : exemple d’entreprise citoyenne au Maroc - Maroc Telecom

Conclusion

Webographie

Introduction :

Face à une mondialisation accélérée , et à l’aggravation de lafracture nord- sud qui met en évidence l’inadaptation croissante des régulateurs sociaux traditionnels , face aux exigences d’une société civile qui n’accepte plus la seule logique économique et financière , face à l’émergence d’ ONG puissantes , souvent hostiles à la mondialisation libérale , les entreprises sont passées en première ligne des acteurs mondiaux dudéveloppement durable . Elles doivent désormais exercer une triple responsabilité économique, environnementale et sociale sous peine de s’exposer à des crises majeures.

Pour beaucoup d’économistes, le poids des entreprises dans la production de richesses conduit aujourd’hui l’ensemble des corps sociaux à leurs demander des comptes sur les impacts économiques, sociaux et environnementauxde leurs activités. cela peut passer par des lois et réglementations nationales et supranationales(BIT,OIT,ONU..),mais aussi par des pressions de la société civile(consommateurs,ONG..) ou de certains actionnaires qui exigent ,au minimum, plus de transparence des entreprises.

Du coup, en écho au concept de « développement durable », une expression commencer a fleurir, au Maroc commeailleurs, celle de « responsabilité sociale de l’entreprise » ou plus prosaïquement «  d’entreprise citoyenne ». Ce qui signifie qu’une entreprise doit non seulement se soucier de sa rentabilité et de sa croissance, mais aussi des impacts environnementaux et sociaux. Elle doit être aussi plus attentive aux pre-occupations de ses salaries, actionnaires, clients, fournisseurs et à celles de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'entreprise citoyenne au maroc
  • L'entreprise citoyenne
  • L'entreprise citoyenne
  • L'entreprise citoyenne
  • L'entreprise citoyenne
  • L'entreprise citoyenne
  • L'entreprise citoyenne
  • Pfe l'entreprise citoyenne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !