L'observation en psychologie du développement

Pages: 6 (1356 mots) Publié le: 6 février 2011
OBSERVATION

1) _

En psychologie, on peut opposer l’observation à l’expérimentation

Ø L’observation « pure », c'est-à-dire relever des faits, dans un milieu naturel, quand ceux-ci se produises spontanément. Aujourd’hui elle n’est plus pratiquée.

Ø L’observation « descriptive » :
- On va par exemple relever les comportements spontanés des enfants dans la cour de l’école.
- Dans cecas, on ne peut aboutir a une analyse des comportements (car trop d’enfant donc flou).
- Cette démarche ne peut satisfaire les exigences d’une étude scientifique visant a expliquer l’apparition des comportements et/ou leur évolution

Ø L’observation « systématique » :
- C’est une méthode de recherche car on fait référence ici à une observation sous-tendue par des hypothèses que le chercheur veutmettre à l’épreuve.
- Le terme systématique fait référence aux conditions dans lesquelles on observe les comportements qui sont alors clairement définis.
- Le caractère vérifiable et répétable de l’observation dépend alors de la définition rigoureuse de réalisation.
- Elle est toujours constituée d’un enregistrement direct des comportements sans qu’il y ait intervention du chercheur.
- Levisionnage permet alors le codage des données sans limites.

2) _ Application de l’observation « systématique »

Dans le cadre de l’étude des comportements et de leur développement, il existe 2 approches : une approche transversale et une approche longitudinale.

A) L’approche longitudinale

- Les premières sont les monographies célèbres où les psychologues parents ont relevés lescomportements de leurs propres enfants.
- Piaget a par exemple observé Jacqueline, Lucienne et Laurent au cours de leurs premières années.
- Darwin, Prayer, Binet, Stern, Guillaume…
- Elle demeure l’outil idéal pour le chercheur, c’est l’examen répété du ou des mêmes sujets à des âges successifs.
- Le développement est donc suivi en temps réel, d’un temps T1 (début de recherche) à un temps Tn (fin derecherche) avec éventuellement plusieurs examens intermédiaires T2, T3, T4 etc.
- L’intérêt est de préciser la courbe d’évolution de chaque sujet :
· Par rapport à ses résultats successifs
· Par rapport a sa cohorte (=génération= c’est l’ensemble des enfants du même âge ou de la même tranche d’âge) à laquelle il appartient
- Elle présente essentiellement 4 inconvénients :
· L’effet des examenssuccessifs c'est-à-dire qu’on ne saura plus distinguer l’évolution de l’apprentissage (exemple du test de QI une fois par an qui est toujours le même)
· La perte des sujets au cours de l’étude=  « mortalité expérimentale », c’est-à-dire soit la mort physique d’un sujet, un déménagement, un abandon par lassitude…
· Le décalage possible entre l’objectif initial de l’étude et l’évolution théoriquedu chercheur (par ex, un autre chercheur a trouvé plus vite …).
· L’absence de rentabilité scientifique à court terme (en psychologie il faut produire des choses= publier rapidement des articles, des livres…).
- Malgré ces inconvénients, le suivi longitudinal garantie la description la plus précise de l’évolution des comportements et préserve au sujet sa singularité (le fait qu’il soit unique).Exemple de recherche longitudinal :
- La Fels Research, 1929, lancée par l’institut Yellow Spring.

· Dirigé par Sontag.
· Suivi d’un groupe d’enfant de la naissance à l’âge adulte, en collectant un maximum de données sur les enfants et leur environnement familial.
· Recherche reprise et continué sur les enfants et petits enfants des sujets initiaux.
- Thomas, Chess et leurscollaborateurs, 1956 ;
· Etude des différences individuelles et leur signification dans les processus développementaux.
- La NYLS (NY Longitudinal Study),1956.
- En France : Zazzo en 1969, Chiland en 1971, Florin en 1997 .
- Zazzo :
· Etude des garçons de 6-12 ans
· L’objectif est d’étudier à travers le comportement des enfants, la genèse de l’homme.
· Il a suivi le comportement psychobiologique...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Psychologie du développement
  • Psychologie du développement
  • Psychologie du Développement
  • Psychologie du developpement
  • PSYCHOLOGIE DU DEVELOPPEMENT
  • Psychologie du développement
  • Psychologie du developpement
  • Psychologie du développement

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !