L'oubli et le mépris des droits de l'homme

Pages: 11 (2541 mots) Publié le: 2 mars 2011
Pensez-vous que "l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements"?


La Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen promulguée le 26 août 1789 revêt, encore aujourd'hui, une grande importance dans nos esprits: en effet elle marque la fin de la Révolution française et donc de l'Ancien Régime et ellepose les principes d'une nouvelle organisation sociale fondée sur l'égalité de tous les hommes et sur l'individualisme. C'est également cette Déclaration qui inspira la Déclaration Universelle des droits de l'homme adoptée par l'Assemblée générale de Nations-Unies en 1948.
Le préambule de la Déclaration de 1789 expose les principes fondamentaux sur lesquels tous les articles de la Déclaration vontreposer: ainsi les représentants du peuple français considèrent que "l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements". Ils ajoutent que c'est pour cela que les droits naturels, inaliénables et sacrés de l'homme sont exposés dans cette Déclaration. Cette disposition sera reprise par la suite par laDéclaration universelle des droits de l'homme de 1948 qui rappelle que c'est "la méconnaissance et le mépris des droits de l'homme ont conduit à des actes de barbarie qui révoltent la conscience de l'humanité ".
Pour les auteurs de la Déclarations des Droits de l'homme et du citoyen de 1789, il est clair que les droits de l'homme ne sont pas un concept nouveau, inventé par la Révolution. Ces droits onteffet été jusque là ignorés, oubliés ou encore méprisés ce qui suppose qu'ils existaient bel et bien avant la Déclaration et même avant la Révolution. Et c'est cette occultation des droits de l'homme qui est à l'origine de la misère publique et de la corruption des gouvernements c'est-à-dire les gouvernements n'agissant pas pour le bien commun ou l'intérêt général. Les rédacteurs de la DDHC font iciréférence à l'Ancien Régime et à son organisation sociale c'est-à-dire le système de classes, les privilèges et la monarchie absolue. On peut voir dans cette simple phrase "considérant que l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes de la misère publique et de la corruption des gouvernements" l'aboutissement de la philosophie des Lumières qui a dominée en Europe aucours du XVIIIè siècle: la Déclaration fait ainsi la lumière sur les droits de l'homme et les révèle au peuple, lui donnant ainsi les moyens de combattre contre les inégalités sociales et contre les gouvernements corrompus qui n'agissent que dans leurs propres intérêts.
Aujourd'hui les droits de l'homme sont liés à la conception d'une société démocratique et surtout à la notion d'Etat de droitqui peut se définir comme un système institutionnel dans lequel la puissance publique est soumise au droit. Ce serait donc cette société nouvelle, démocratique et fondée sur un Etat de droit qu'espéraient les rédacteurs de la DDHC de 1789.
On peut donc se demander si c'est la seule reconnaissance des droits de l'homme qui a permis la mise en place d'un Etat de droit?
On considère aujourd'huique les droits de l'homme sont au fondement d'un Etat de droit et donc que les droits de l'homme précèdent la mise en place d'un tel système(I). Cependant nous verrons que seul un Etat de droit peut garantir de façon effective les droits de l'homme et donc que c'est l'Etat de droit qui est nécessaire à la survie des droits de l'homme (II).

I/Des droits de l'homme permettant la mise en place d'unEtat de droit

Nous verrons dans un premier temps qu'une déclaration des droits de l'homme est nécessaire à la construction d'un Etat de droit (A). Puis nous verrons que cet Etat de droit ne peut se construire que de façon progressive (B).

A/Un préalable nécessaire: la déclaration des droits de l'homme

La déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 est comme son nom...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Droit à l'oubli
  • Le droit à l'oubli en droit public
  • Les droits de l'homme
  • Droit de l'homme
  • Les droits de l'homme
  • Les droits de l’homme
  • les droits de l'homme
  • Droit de l'homme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !