L analyse de la monnaie chez les classiques

2953 mots 12 pages
Plan

Introduction

I. Les fondements de l'analyse classique de la monnaie

1) Une théorie de la valeur de travail non monétaire

2) La neutralité de la monnaie

3) Le principe de la dichotomie

II. La loi de débouché

1) Elément historiques

2) Le postulat de J.B.Say

III. La théorie quantitative de la monnaie

1) Présentation général

2) La formulation de I. Fisher

Conclusion

Introduction générale

L'école classique se compose d'un groupe d'auteurs, on trouve les préclassiques, dont les plus connu sont Jean Bodin et Richard Cantillon, et les classiques, qui sont les disciples d’Adam Smith qui se situent en France et en Angleterre dans la première moitié du XIXème siècle. Les plus célèbres sont David Ricardo, un banquier de la cité de Londres, Jean baptiste Say, un industriel français, I. Fisher et autres.

Jean Bodin vécu en France au début de XVIème siècle né en 1530, il meurt en 1596, sa contribution à l'analyse monétaire est contenue dans son mémoire intitulé " réponse aux paradoxes de M. de Malestroit touchant l'enchérissement des choses ", publié en 1568, explique pour la première fois la hausse des prix par l'afflux de métaux précieux en provenance de nouveau monde. Pour Bodin, les prix européen ont augmenté au fur et à mesure de l'accroissement de la monnaie métallique à la disposition des pays.

Il fallu attendre le milieu du XVIIIème siècle avec Cantillon, et son essaye sur la nature du commerce en général, Cantillon s'est préoccupé surtout de l'influence qu'exerceront les accroissements de la monnaie sur la répartition, par les modifications qu'ils introduisent dans la structure de la demande. L'offre additionnelle de métaux précieux profite à une certaine catégorie de personnes, et élève le prix des biens qu'elles consomment. Tous les prix des biens s'élèveront progressivement, mais seuls les

en relation

  • Intro droit adminstartif
    1116 mots | 5 pages
  • Les anciennes présentations de la théorie quantitatives de la monnaie origine
    1625 mots | 7 pages
  • La science économique des mercantiliste a keynes
    1597 mots | 7 pages
  • Theorie economique
    12069 mots | 49 pages
  • La demande de monnaie
    2709 mots | 11 pages
  • La notion d'équilibre : approches économiques et comptable
    5838 mots | 24 pages
  • theorie economique
    3520 mots | 15 pages
  • Histoire De La Pens Economique Ouzzif
    7167 mots | 29 pages
  • analyse dichotmoque
    343 mots | 2 pages
  • Chapitre GrandsCourants CZ
    14589 mots | 59 pages