A l’ombre des jeunes filles en fleurs

par

Analyse des personnages

Le narrateur : C'est le héros du roman, le personnage derrière le « je » par qui les émotions et sentiments sont vécus. Il aspire à l'art, à la littérature, et est troublé par la quête de l'amour.

Gilberte Swann : le narrateur en est amoureux au début du récit, mais leur relation se délite et ils se détachent. Le narrateur l'oublie en partant pour Balbec.

Odette : Madame Swann, la mère de Gilberte. Son salon est un lieu d'émerveillement pour le jeune narrateur, et sa bienveillance à son égard permet à l'auteur de pénétrer les cercles les plus hauts de l'art et de la littérature.

Bergotte : C'est la figure type de l'écrivain idéal pour le héros qui nourrit un enthousiasme de longue date pour ses œuvres. La rencontre avec son idole littéraire causera une déception au héros, le Bergotte réel n'est pas à la hauteur du Bergotte rêvé.

Elstir : Comme Bergotte est l'écrivain idéal, Elstir est le peintre idéal. C'est lui qui permettra la rencontre entre le héros et la bande des jeunes filles en fleur.

Albertine Simonet : C'est une des jeunes fille de la bande, et le narrateur éprouve à son égard de violent sentiments mêlés d'attirance et de répulsion. Il en tombe amoureux, mais est dérouté et intrigué par la supposée homosexualité ou du moins bisexualité de la jeune fille.

Robert de Saint-Loup : la figure de l'ami. Ils se rencontrent à Balbec et se lient rapidement d'une amitié profonde et sincère.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Analyse des personnages >

Dissertation à propos de A l’ombre des jeunes filles en fleurs