Cabot-Caboche

par

Un parcours initiatique

Le parcours initiatique s'illustre par les épreuves physiques et morales que subit Le Chien, mais aussi l'apprentissage de toute une vie.

- Tout commence par une enfance périlleuse. Tout d'abord, dès sa naissance, il arrive à échapper à la noyade. Il aura ainsi déjà apprit que l'être humain peut être cruel avec les animaux.

Ainsi durant son enfance, c'est avec sa ''tutrice'', Gueule Noire, dans une décharge, qu'il apprendra ce qu'il doit savoir pour vivre et survivre: entraîner son odorat, se méfier des dangers liés au terrain, des rats et des chats, l'art de l'esquive … «la décharge de Villeneuve, près de Nice, c'était une bonne école.».

- La découverte de la ville, ses habitants et ses dangers. Le Chat, après avoir surmonté la mort brutale de sa tutrice, décide d'aller appliquer tout ce qu'il a appris pour se débrouiller tout seul. Il découvrira ainsi le mauvais et le bon côté des Hommes. D'un côté le boucher qui prend sa défense, de l'autre une femme qui le prend pour un rat et veut l'assommer. Les conseils de Gueule Noire suivent le chien dans son périple, de nombreuses fois il se rappellera ceci: «Méfie-toi des hommes, ils sont imprévisibles.»

Il apprendra aussi qu'il faut se méfier des voitures, mais aussi de la fourrière.

- Son épreuve à la fourrière le marquera à vie. Il apprendra ainsi que le danger est constant, et l'être humain ignoble. Il sortira difficilement de cette épreuve, il survivra grâce à la petite Pomme mais perdra certains amis qu'il se sera fait à la fourrière, notamment ''Le...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Un parcours initiatique >

Dissertation à propos de Cabot-Caboche