Cabot-Caboche

par

Une structure narrative particulière

La structure narrative de ''Cabot-Caboche'' est assez particulière.

La narration de la vie passée du chien se fait à travers ses rêves dans le présent. Le rêve cauchemardesque constitue l'élément déclencheur, qui va dynamiser le récit, et ainsi présenter la situation. Nous avons en quelque sorte un ''récit dans le récit''.

La structure narrative admet une ressemblance avec la fable. Les chapitres sont nombreux mais courts. On découvre la vie du chien par étape, avec une morale plus ou moins explicite à chaque fois.

L'histoire du chien nous est racontée de façon précise et très descriptive, puis finalement, au chapitre 29, on atteint la situation initiale du premier chapitre. C'est le retour au présent, le lecteur est d'ailleurs prévenu: «Bon, nous voilà revenus au présent.». Le lecteur retrouve ainsi le fil du récit et ne se perd pas.

Enfin, la narration s'accélère et le roman s'achève avec la présence d'une ellipse: «Voilà. C'est ainsi qu'on rentre tranquillement dans le futur.», au dernier chapitre.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Une structure narrative particulière >

Dissertation à propos de Cabot-Caboche