Cent ans de solitude

par

L’inceste

L’inceste dans Cent ans de solitude est mis en exergue dès le début du roman : les patriarches de la famille étaient cousins. C’est la raison pour laquelle le mythe de la « naissance d’un enfant avec une queue de cochon » les poursuivra jusqu’à la mort. L’un de leurs enfants (Aureliano Babilonia) vivra cette frustration en tombant amoureuse de sa tante (Amaranta Ursula). Celle-ci donnera naissance à un enfant avec une queue de cochon. Néanmoins, les deux ignoraient leur lien de parenté. L’inceste semble être présent dans chaque génération.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’inceste >

Dissertation à propos de Cent ans de solitude