Cinq leçons sur la psychanalyse

par

La vulgarisation scientifique

Conférencesdonnées dans une université américaine, les Cinqleçons sur la psychanalyse sont construites de façon à transmettre desconnaissances à un public novice : en effet, Freud est un des précurseurs de ladiscipline, et ses travaux étaient à la fois controversés et peu connus. Ilvient donc ici défendre ses nouvelles idées, en même temps qu’il les transmet.

 

A. Les piliers de la psychanalyse

 

         Les cinq leçons proposent un parcoursprogressif et chronologique dans la recherche scientifique : Freudcommence par résumer les travaux de ses prédécesseurs, Breuer et Charcot, pourensuite énoncer les conclusions qu’il a dégagées de leurs expériences, et lesnotions fondamentales qu’il a formulées, notions qui donnèrent naissance à unenouvelle discipline, la psychanalyse. Ce premier voyage dans les terresinconnues de l’inconscient s’accompagne donc d’une contextualisation précise,et le lecteur s’enfonce de plus en plus précisément dans la découverte dessubtilités de la profession. Du traitement originel des hystériques à la notionde transfert, le voyage s’avère complet.

 

B. Le didactisme etl’exemple

 

      Les Cinq leçons sur lapsychanalyse n’est donc pas un traité de psychanalyse tentant de démontrerscientifiquement des faits : Freud a publié d’autres ouvrages qui obéissaient àcet impératif de précision scientifique et de justification. Cet ouvrage est,au contraire, un résumé des travaux publiés sur le sujet. Freud s’adresse ici àun public novice, et veut surtout leur inculquer les notions fondamentales sansbeaucoup d’exemples, comme il le souligne, puisque le temps d’une conférenceest limité : « Voussouhaiteriez sans doute d’autres exemples de symptômes hystériques que celui del’hydrophobie engendrée par le dégoût d’un chien buvant dans un verre. Maispour rester fidèle à mon programme, je me limiterai à très peu d’exemples. »Freud traite donc environ un exemple par principe, et laisse à tout auditeurvoulant approfondir la question le soin de se référer à ses ouvrages qui sont pluscomplets.

      Le didactisme et l’extrême clarté de son exposé ne tient doncpas aux images et anecdotes qui tissent, éparses, le récit. La langue etl’attention aux définitions permettent à Freud de ne pas tomber dans un jargonobscur et abscons, empêchant toute communication. Au contraire, le conférencierprend soin de définir sans cesse les termes qu’il emploie, et de nombreuxparagraphes reprennent, en les synthétisant, les idées précédemment abordées,offrant une paraphrase et une répétition pédagogique.

      Freud offre ici un texte de cinq conférences qui ne s’adressepas à des spécialistes : il tente de mettre les principes nouveaux de lapsychanalyse à la portée de tous, pour défendre sa discipline balbutiante et lafaire connaître à travers le monde.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La vulgarisation scientifique >