Da Vinci Code

par

Le féminin dans l’Église catholique

La place de la femme dans l’Église catholique est l’un des thèmes propres à rendre le roman populaire. En effet l’éventuel mariage de Jésus ainsi que le rôle insignifiant accordé aux femmes par l’Église restent des sujets de controverse.

L’Église catholique présente Jésus comme un homme sans relation maritale. Aucune femme dans l’histoire de l’Église catholique n’est présentée comme compagne du Christ. Cette croyance au sujet de la vie du messie est d’ailleurs à l’origine du célibat des prêtres catholiques.

Dan Brown, en se basant sur des Évangiles apocryphes, soutient que Jésus et Marie-Madeleine auraient été mariés : «Jésus fut le premier féministe. Il voulait être entre les mains de Marie-Madeleine, et ce, pour l’avenir de l’Église».

 Partant de ces Évangiles apocryphes, il défend la thèse que l’Église a sciemment occulté cet aspect de la vie de Jésus afin de mettre les femmes en retrait et asseoir la domination des hommes sur elles : « l’Église, presque dès le début, avait assujetti les femmes, banni les déesses, brûlé les non-croyants et interdit la vénération du féminin sacré par les païens ».

Pour renforcer cette théorie du mariage de Jésus, outre les Évangiles apocryphes Dan Brown sollicite des peintures réalisées par Léonard de Vinci. Selon lui, dans le tableau de La Cène,l’un des douze apôtres serait Marie-Madeleine ; l’observation minutieuse du tableau montrerait une figure féminine à côté du Christ.

Si Dan Brown se pose en défenseur de la cause féminine et fustige l’Église qui met peu en avant la femme, il faut cependant noter un paradoxe dans son ouvrage. En effet, Da Vinci Code est surtout un roman masculin : les personnages principaux et remarquables sont tous des hommes, à l’exception de Sophie Neveu. Eux ont une forte présence, eux sont des hommes cultivés, des hommes d’action. D’un autre côté, Sophie est souvent présentée comme dépassée par les évènements ; dans plusieurs passages, elle avoue « ne pas comprendre » et doit se faire éclairer la lanterne par Langdon. L’influence funeste de l’Église catholique se ferait donc sentir jusqu’entre les lignes de Dan Brown…

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le féminin dans l’Église catholique >