Da Vinci Code

par

Résumé

La nuit est tombée sur Paris en ce début des années 2000. Jacques Saunière, conservateur au musée du Louvre, est blessé à mort par un étrange personnage, Silas, moine membre de l'Opus Dei. L'Opus Dei, c'est cette branche de l’Église catholique, sectaire, réactionnaire, qui incarne l'ordre ancien de temps révolus. Avant de mourir, Saunière laisse un message : avec son propre sang, il dessine un pentacle sur son ventre, trace un cercle sur le sol, puis se couche nu en son centre, recréant la célèbre figure de l'homme de Vitruve de Léonard de Vinci. Enfin, il dissimule un message secret en écrivant sur le sol une liste de chiffres et deux lignes de texte, un court poème, à l'aide d'une encre invisible. Et aussi un dernier message, bien visible : « PS : trouver Robert Langdon ». Le policier Jérôme Collet fait donc appeler Robert Langdon, célèbre symbologiste américain de passage à Paris. Mais le message de Saunière était-il un appel ou une dénonciation ? Langdon est bientôt soupçonné par Collet et son supérieur Bézu Fache d'être le meurtrier.

Pendant ce temps, Silas a poursuivi sa quête : après avoir contacté un mystérieux homme appelé Professeur, il s'est rendu à l'église Saint-Sulpice, où il a cherché en vain la clé de voûte, la pièce maîtresse que Saunière lui a indiquée. Il comprend que le conservateur l'a berné, et il tue la gardienne de l'église, religieuse et membre du Prieuré de Sion, organisation détentrice de secrets datant d'avant la chrétienté.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Da Vinci Code