De la nature humaine

par

Éléments sur la méthode ; fond et forme

Le but du Traité est
de dégager des principes incontestables permettant d’élever les relations
humaines au rang de sciences exactes. Hobbes s’attèle donc à avancer des
théories qu’il appuie de démonstrations précises et exhaustives. Toutefois, les
hypothèses de Hobbes ne sont pas confrontées à des opinions ou des avis
contraires.

« L’unique
moyen de ramener cette doctrine aux règles infaillibles de la raison, c’est de
commencer par établir des principes que la passion ne puisse attaquer, d’élever
par degrés sur ces fondements solides et de rendre inébranlables des vérités
puisées dans les lois de nature, qui jusqu’ici ont été bâties en l’air. Ces
principes, Mylord, sont ceux que je vous ai déjà exposés dans nos entretiens
particuliers, et que, suivant vos désirs, j’ai placés ici dans un ordre
méthodique. »

Malgré cela, la structure du traité ne se prête pas au
reproche : Hobbes énonce des postulats et procède ensuite à une explication
de tous les éléments qui s’en rapprochent. Ainsi, lorsqu’il évoque
l’imagination, il ne manque pas d’aborder des éléments annexes tels que les
rêves ou la fiction.

Pour ce qui est du fond, il faut tout de même signaler que certaines
sous-sections des chapitres du traité prennent l’apparence de simples
glossaires où le philosophe énumère et définit des concepts sans pour autant
prendre la peine de les mettre en relation avec les notions qu’il analyse.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Éléments sur la méthode ; fond et forme >