Enéide

par

L’esprit patriotique

Virgile écrit l’Énéide durant l’âge d’or de l’Empire romain, sous le règne du premier empereur Auguste César. Le but de Virgile est d’écrire un mythe sur les origines de Rome qui mettrait l’accent sur la grandeur de l’empire et légitimerait, par la même occasion, les conquêtes de Rome. De ce point de vue, l’Énéide est un ouvrage de propagande. En effet, Énée justifie son installation dans le Latium de la même façon que l’Empire justifiait son invasion des territoires étrangers.

Rome est présentée dans l’œuvre comme la culmination de la culture humaine. Virgile justifie la situation politique et sociale de son époque en les présentant comme les conséquences historiques de l’héritage grec et des influences des divinités. Rome est donc le fruit d’un long processus de germination historique et divin, auquel ont pris part de nombreux héros, convaincus de la réalisation d’une destinée plus grande que la leur.

« De cette belle race naîtra le Troyen César dont l’Océan seul bornera l’empire et les astres, la renommée : son nom de Jules viendra du grand nom d’Iule. Un jour, chargé des dépouilles de l’Orient, tu le recevras au ciel en toute tranquillité ; et à lui aussi les hommes adresseront leurs prières. Alors les durs siècles renonceront aux guerres et s’adouciront. La Bonne Foi aux cheveux blancs et Vesta, Quirinus, de concert avec son frère Rémus, donneront des lois. Étroitement barrées de fer, les terribles portes de la Guerre se fermeront. À l’intérieur, la Fureur sacrilège, assise sur un sauvage monceau d’armes, les mains enchaînées derrière le dos par cent nœuds d’airain, frémira, hérissée et la bouche sanglante. »

L’ordre et la bonne gouvernance sont des caractéristiques de l’organisation politique romaine, à l’inverse de la situation avant l’arrivée des Troyens, faite de guerres et de chaos. Ainsi, l’Empire romain, en particulier sous Auguste César, est un empire de paix, d’ordre et de stabilité. César Auguste est d’ailleurs mentionné deux fois dans l’œuvre, où il est décrit comme un homme héroïque, et descendant des dieux. L’Énéide constitue donc un appel au sentiment patriotique des Romains.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur L’esprit patriotique >