Enquête sur l'entendement humain

par

Entre liberté et nécessité

La liberté et la nécessité sont parfois utilisées de manière équivoque. La doctrine de la nécessité se trouve dans la pratique des hommes, c’est-à-dire par inférence. Les hommes et les matières ont toujours agi de manière uniforme. La controverse vient du fait que les hommes ont toujours reconnu la doctrine de la nécessité et de la liberté dans leur existence, tout en développant une opinion contraire. La dispute soulevée par ces deux termes a toujours été orale et non verbale. La liberté équivaut au pouvoir des hommes d’agir ou de ne pas agir selon leur volonté. La liberté a deux critères : il faut la définir en accord avec les choses de fait évidentes, et en accord avec elle-même. L’inférence des actions humaines est illustrée par l’uniformité entre les agissements des hommes d’aujourd’hui et ceux d’hier. L’inférence observable chez les hommes l’est aussi chez les animaux. En effet, ces derniers apprennent par expériences et ils connaissent également le conflit de générations entre jeunes et vieux. Chez les animaux, l’inférence n’est pas fondée sur l’argumentation ou le raisonnement car elle est plutôt guidée par l’accoutumance.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Entre liberté et nécessité >

Dissertation à propos de Enquête sur l'entendement humain