Enquête sur l'entendement humain

par

Résumé

Première section : Des différentes sortes de philosophie

 

Hume oppose ce que d'une part il appelle la « philosophie facile et humaine », matérialiste, et d'autre part la philosophie « exacte et abstraite », métaphysique. À ses yeux, c'est la première sorte de philosophie qui a le plus de consistance puisque, comme l'être humain, elle est mixte, à mi-chemin entre l'ignorance et l'excès de savoir, entre la vie irréfléchie de l'homme lambda et la vie ascétique du penseur dans sa tour d'ivoire. Toutefois, la métaphysique, précise Hume, n'est pas dénuée d'intérêt. Tout d'abord, elle permet de fonder avec exactitude la philosophie matérialiste – à cet égard, le souci de la métaphysique pure est qu'elle n'a pas de finalité pratique, mais en elle-même, elle est fructueuse. En outre, la métaphysique procure du plaisir, ce qui pour Hume suffit à justifier sa valeur, d'autant que le plaisir ainsi procuré est sûr et innocent. Hume finit par formuler sa véritable objection à l'égard de la métaphysique : il définit le métaphysicien comme celui qui s'attache à l'obscurité ; or, ajoute-t-il, l'obscurité est « une source inévitable d'incertitude et d'erreur ». Mais, étant donné que la recherche métaphysique procure du plaisir, les philosophes y retournent sans cesse, alimentent le domaine en nouvelles réflexions, et perpétuent...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Enquête sur l'entendement humain