Entretiens

par

LIVRE DEUXIÈME

Épictète introduit ici deux concepts nouveaux : la précaution et la confiance. Comment unir ces opposés ? Il faut être confiant dans les choses qui dépendent de nous et prudent dans les choses qui n'en dépendent pas.

            Il condamne l'adultère (il faut se contenter de la femme qu'on a), la luxure, la peur de la mort (Socrate, lui, en attendant la mort, composait des chansonnettes !), de la pauvreté, de l'exil et de la prison, les hommes qui se fient aux devins, le mauvais orgueil, le manque de foi, les belles paroles prononcées par des hommes qui ne font pas de belles actions, l'auto-infantilisation, l'impureté, l'injustice, la passion, l'inconstance ; et il exalte tous les contraires de ces concepts.

            Épictète s'attarde sur le concept d'amitié (amitié au sens large : il y inclut les liens familiaux et amoureux) et affirme que l'on ne peut aimer sans être sage. En effet, sans cela, la relation cède à la moindre tension, à la manière des chiens qui se déchirent pour s'accaparer un os alors que quelques secondes auparavant ils jouaient ensemble.

Inscrivez-vous pour continuer à lire LIVRE DEUXIÈME >

Dissertation à propos de Entretiens