Entretiens

par

LIVRES TROISIÈME ET QUATRIÈME

Dans ces deux livres, Épictète ne fait qu'affirmer et réaffirmer ce qu'il a dit et déjà répété dans les deux précédents. Leur lecture peut être intéressante et édifiante, car il reformule perpétuellement et applique ses préceptes à des cas différents, mais il n'y dit, dans le fond, pas grand-chose de nouveau, et elles ne se prêtent pas au résumé.

 

Conclusion

 

La puissance du texte d'Épictète se manifeste clairement lorsqu’on fait le constat que ce philosophe – malgré tout ce qu'on a émis comme réserve quant à l'accès possible à sa pensée en introduction – a réussi à passionner de nombreux hommes à travers l'histoire, et ce jusqu'à aujourd'hui. On le comprend aisément puisque ses réflexions, qui nous invitent avec beaucoup de sagesse à agir sans nous compromettre, sont très inspirantes. « Récemment », par exemple, le philosophe Alain s'est explicitement placé dans la lignée d'Épictète en publiant, en guise de premier essai philosophique, La Théorie de la connaissance des stoïciens (1891). Il s'en détache néanmoins par beaucoup d'aspects par la suite, notamment en se révélant profondément athée, alors qu’Épictète apparaîtrait presque chrétien.

Inscrivez-vous pour continuer à lire LIVRES TROISIÈME ET QUATRIÈME >

Dissertation à propos de Entretiens