Essai sur les éléments principaux de la représentation

par

Résumé

Octave Hamelin est loin d’être le plus célèbre des philosophes français, et a fortiori le plus célèbre des philosophes en général. On pourrait en quelque sorte le qualifier de « philosophe maudit ». De son vivant, Hamelin reste dans l’anonymat presque total. On reconnaît en lui un professeur brillant, capable de former Marcel Mauss, le père de l’anthropologie française ; on reconnaît également en lui un très bon traducteur de textes anciens… mais c’est tout. Ce n’est qu’après sa mort – une mort assez piteuse : il se noie en essayant de sauver quelqu’un de la noyade – que ses textes philosophes sont publiés, au compte-goutte, et qu’un petit cercle d’initiés découvre le penseur. A priori, rien de révolutionnaire dans la pensée de Hamelin : il fait plutôt œuvre de synthèse, de relecture. Quatre de ses essais, par exemple, se contentent d’analyser les systèmes de pensée des philosophes passés, en particulier Descartes, Aristote et Renouvier. Ce n’est pas pour autant qu’il faut minimiser l’importance de ses textes : il est important que ces textes fondamentaux soient repris à chaque époque pour que chacune puisse en faire son miel.

         Essai sur les éléments principaux de la représentation est peut-être l’essai le plus personnel de Hamelin – personnel non pas parce qu’il s’y dévoile en tant qu’individu (au contraire le style est très pur, très rigoureux), mais parce qu’il n’y passe pas par le prisme d’un autre penseur pour élaborer sa pensée, même s’il forme toujours une sorte de synthèse de la...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Essai sur les éléments principaux de la représentation