Essai sur les éléments principaux de la représentation

par

CHAPITRE II : Temps, espace, mouvement

Puisqu’il vient d’étudier le temps dans le chapitre précédent, Hamelin passe immédiatement à l’étude de l’espace, puisqu’on lie sans cesse ces concepts – ce qui est compréhensible, si l’on suit la conception aristotélicienne. On notera que la structure de l’essai est très intéressante en elle-même : à chaque chapitre, Hamelin invoque trois concepts, et le dernier de ces trois concepts est le premier des trois concepts du chapitre suivant. Et dans le chapitre suivant, bien entendu, il ne reprécise pas ce qu’il a dit sur ce concept. Les titres rappellent simplement que tous ces concepts sont liés et mettent en valeur la fluidité rationnelle du propos.

         Hamelin commence par tenter de définir la notion d’espace, avec autant de difficulté qu’il en avait à définir la notion de temps. Il en vient évidemment à l’évocation d’Euclide, penseur incontournable dans l’appréciation de la notion d’espace. Il oppose les espaces non euclidiens, qui postulent qu’il y a plus de trois dimensions à considérer dans l’espace, et les espaces euclidiens qui eux se limitent à ces trois dimensions. La géométrie non euclidienne est d’ailleurs une invention assez récente au moment où Hamelin écrit ce texte, elle a à peine un siècle. Avant, on considérait qu’une géométrie non euclidienne n’était pas possible. De l’importance des textes tels qu’Essai sur les éléments principaux de la représentation : ils permettent de faire le point sur l’avancement de la pensée humaine à un moment donné. En dernier lieu, Hamelin s’attarde sur les préceptes de la géométrie.

         Naturellement, cette réflexion sur l’espace appelle une réflexion sur le mouvement. Encore une fois, Hamelin essaie de définir le concept, puis élargit le propos. Il en vient ici à penser que le mouvement est relatif – ce qu’on comprend aisément : si tout était en mouvement, on ne saurait plus apprécier empiriquement le mouvement !

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur CHAPITRE II : Temps, espace, mouvement >