Eugénie Grandet

par

Une structure typique du roman balzacien

La structure du roman suit un schéma que l’on retrouve dans de nombreuses œuvres de Balzac. La narration emprunte beaucoup au théâtre dans la façon dont sont articulées les scènes. Le récit s’ouvre sur une exposition qui pose le décor et présente les personnages. Le rythme est lent, la situation est en équilibre et rien ne semble pouvoir troubler cet état des choses. On découvre le monde clos des Grandet, leurs habitudes et leurs fréquentations.

   Puis l’arrivée de Charles est l’élément extérieur qui vient perturber ce système et faire progresser le récit vers la partie la plus importante en longueur, la partie centrale. Le drame du conflit entre le père Grandet et sa fille au sujet de la disparition des pièces d’or est le cœur du récit. Tout s’articule autour de cette scène, qui va provoquer la réclusion d’Eugénie et la mort de Mme Grandet. La réconciliation entre le père et sa fille découle de la mort de Mme Grandet, donc du drame originel.

   La dernière partie du roman, plus brève, en est la conclusion dramatique. Apprenant la trahison de son bien-aimé, malgré l’amour qu’elle lui porte encore, Eugénie se marie avec un vieil homme qui espère hériter de sa fortune. Elle devient vite veuve et le roman se termine avec l’évocation de sa vie solitaire et vertueuse. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une structure typique du roman balzacien >