Fondements de la métaphysique des moeurs

par

SECTION II

SECTION II : Passage de la philosophie morale populaire à la métaphysique des mœurs :

La raison détermine des principes à priori par le biais de la volonté.

→ La morale existe à priori et de manière universelle : la loi morale est valable pour tous les être doués de raison & dans une absolue nécessité. Elle émane d’une connaissance pure séparée de tout empirisme (= métaphysique des mœurs).

Métaphysique des mœurs : recherche des principes à priori de la morale par des concepts purs de la raison (→ indépendante de toute autre science).

Seul l’être doué de raison a une volonté, il agit par rapport aux principes.

  • La véritable volonté est celle dont les maximes concordent avec les lois + où la raison pratique est pratique par elle-même c’est-à-dire pure (elle n’emprunte pas ses règles à la sensibilité).

→ Un impératif indique le rapport d’une loi avec la volonté par le biais d’une action nécessaire. Les impératifs sont fondés sur la raison. Plusieurs sortes :

  • Les impératifs hypothétiques : actions en vue d’une fin possible ou réelle (moyen pour y arriver). Ils peuvent se subdiviser en plusieurs autres impératifs :

® L’impératif de l’habileté : énonce le moyen pour arriver à une fin sans déterminer la valeur de cette fin (bonne ou pas). → On veut à la fois la fin et les moyens qui nous permettent d’y arriver.

® L’impératif de prudence : montre le choix des moyens qui...

Inscrivez-vous pour continuer à lire SECTION II >

Dissertation à propos de Fondements de la métaphysique des moeurs