Formation de l’esprit scientifique

par

Résumé

Discours préliminaire

 

Bachelard entreprend de montrer que la puissance de la pensée scientifique vient de ce qu'elle est abstraite. En cela il se positionne contre un reproche courant qu'on fait à la science : elle ne traiterait pas du réel, mais d'une représentation diminuée du réel. C'est que le projet de Bachelard consiste en l'occurrence à défendre l'esprit scientifique contre les attaques de l'époque. Bachelard veut prouver non seulement que c'est justement en s'éloignant du concret que la science trouve son efficacité (Bachelard qualifie les données empiriques d'obstacles pour le travail scientifique), mais aussi que la finalité de la science est peut-être tout le temps et depuis toujours l'abstraction.

En ce sens, il précise d'emblée que la pensée scientifique s'est déployée en trois temps – l'état pré-scientifique (de l'antiquité classique au XVIIIe siècle), l'état scientifique (du XVIIIe siècle au début du XXe siècle) et le nouvel esprit scientifique à partir de 1905 – et que chaque passage d'un état à un autre a fait aller la pensée vers davantage d'abstraction. À chaque état historique correspond en effet une disposition d'esprit...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Formation de l’esprit scientifique