Hérodias

par

Hérodias

Hérodias, l’héroïne éponyme, est la mère de Salomé. Elle est d’une beauté rare, mais a aussi des talents de comédienne lui permettant d’obtenir tout ce qu’elle désire, n’hésitant pas à pleurer, gémir, crier ou faire la femme amoureuse pour que son mari lui obéisse.

Elle est la femme d’Antipas le tétrarque, elle est donc une sorte de reine (le tétrarque est un titre donné sous l’Empire romain à des princes trop peu importants pour être appelés rois). Hérodias était avant cela la femme du frère d’Antipas, dont elle était également la fille. Avec Antipas, elle n’en est donc pas à sa première relation incestueuse.

Mariée à Antipas uniquement pour le pouvoir, elle craint que la fureur populaire monte si la vérité venait à éclater publiquement, c’est pourquoi elle désire que Iaokanann soit tué.

Hérodias incarne la reine comme on imagine les reines d’Orient ou d'Égypte. Hérodias a toujours été mariée à des hommes par intérêt, afin de les manipuler, d’avoir le pouvoir et une certaine gloire, des hommes qu’elle méprise pour leurs instincts animaux, et qu’elle trompe sans état d’âme.

Hérodias fera tout pour que saint Jean-Baptiste soit décapité, jusqu’à faire venir sa fille pour charmer et envoûter son propre mari, qui sera piégé par son plan macabre.

À la fin du conte, elle savoure sa domination sur son mari qui l’a trahie selon elle. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Hérodias >