Huis Clos

par

Jean-Paul Sartre

Chronologie : Vie & Regards sur les œuvres principales

 

1905 : Jean-Paul Sartre naît à Paris dans une famille bourgeoise. Il restera fils unique ; son père meurt l’année suivante. Il aura une relation forte avec son grand-père maternel, qui entretient son goût pour la littérature. Sa vocation d’écrivain s’affirme très tôt ; tout jeune, il plagie des romans, Les Pardaillan notamment. Il déteste l’homme auquel sa mère se remarie lorsqu’il a douze ans, et passe trois années douloureuses au lycée de La Rochelle. À seize ans il devient élève au lycée Henri-IV, puis entre à l’École normale supérieure en 1924 après avoir préparé le concours d’entrée au lycée Louis-le-Grand. Il y a pour condisciples Paul Nizan (ami proche depuis le lycée et jusqu'à la mort de celui-ci en 1940) et Raymond Aron qui exercent une influence sur sa pensée. Durant toute sa scolarité Sartre aura entretenu une réputation d’amuseur publique, d’ingénieux farceur, et affiché un certain goût pour la provocation. Anarchisant, son intérêt pour la politique ne s’affirmera que plus tard. En 1929, il rencontre Simone de Beauvoir alors qu’il prépare une deuxième fois l’agrégation de philosophie ; « Castor » devient sa compagne pour le reste de sa vie, son « amour nécessaire », par opposition aux « amours contingentes » que chacun avait le droit de connaître en dehors du couple qu’ils formaient. En 1931, il enseigne la philosophie au Havre, après avoir rêvé d’être envoyé au Japon. Succédant à Aron en 1933 il travaille à l’Institut français de Berlin et découvre la phénoménologie de Husserl. En 1936, dans La Transcendance de l’ego, Sartre se positionne par rapport à celui-ci et note les limites de sa pensée à ses yeux. Il publie trois autres ouvrages d’inspiration phénoménologique : L’Imagination (1936), Esquisse d’une théorie des émotions (1939) et L’Imaginaire (1940). Il y pose notamment l’image et l’émotion comme des actes.

1938 : Sartre entre véritablement en littérature avec La Nausée, roman sur lequel il a travaillé quatre ans, publié chez Gallimard. À travers le personnage de Roquentin, double de l’auteur qui habite dans une ville équivalente au Havre, l’auteur compte donner une forme littéraire à une expérience métaphysique selon une forme de Beauvoir. Le protagoniste en effet est montré se dépouillant peu à peu de ses illusions et rejoignant la perception d’une existence pure, d’une inquiétante réalité brute qu’il se met à considérer jusque dans les choses les plus anodines, à travers laquelle il réalise...

Inscrivez-vous pour continuer à lire  >

Dissertation à propos de Huis Clos