L'échappée belle

par

L'apparition rapide de thèmes secondaires

Le thème des relations entre frères et sœurs est certes dominant dans l'ouvrage d'Anna Gavalda ; cependant d'autres thèmes apparaissent dans le livre, comme l’immigration en France et la montée du nationalisme et de la haine : « J'te foutrais ça dans un bateau, et je te torpillerais toute cette vermine, moi... ». Le père de Carine se montre intolérant, enchaîne les répliques violentes et n’a aucune vergogne à exposer sa haine raciale envers les Arabes. Si le thème n’est pas dominant, il devient un arrière-fond qui fait écho au malaise sourd que chacun peut ressentir à l’écoute de certaines paroles dans sa vie propre.

D’autre part, à côté de la perfection des relations fraternelles, sont montrées les difficultés que peuvent connaître les couples, comme celles entre Simon et Carine. Très souvent durant l'ouvrage, Simon fait preuve de patience envers sa femme malgré ses leçons de morale et ses critiques – « Pourquoi se laisse-t-il marcher sur les pieds ? ». Le caractère de Simon, calme et gentil, apparaît finalement peut-être comme une tare. L’acharnement de sa femme, l’importance qu’elle accorde à des détails, ses irritations ont fait naître une certaine déprime chez Simon : « Je suis fatigué… Mon boulot. Ma vie. Tout. » Si ses frère et sœurs lui offrent un point de vue possiblement différent sur ce qu’est sa vie, il parvient tout de même à se détacher de leur influence et à défendre sa femme finalement, se montrant capable de se concentrer sur les points positifs de son couple.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'apparition rapide de thèmes secondaires >

Dissertation à propos de L'échappée belle