L’homme qui voulait être heureux

par

Des conseils pratiques

Tout au long du roman, le Maître prodigue à Julian de nombreux conseils pratiques pour mieux aborder la vie, trouver sa voie et accéder à une forme d’épanouissement et de bonheur. Ces conseils s’adressent aussi au lecteur, comme le ferait un livre d’épanouissement personnel. Il s’agit de conseils pragmatiques, simples, parfois compliqués à mettre en œuvre mais nécessaires selon le maître pour atteindre le bonheur. Ils concernent de nombreux domaines de la vie. « – Quand vous ne dites pas la vérité aux gens, vous leur fournissez la tentation de contourner vos arguments, ce qui vous amène à mentir de nouveau. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé. Au bout du compte, vous vous retrouvez contraint de faire quelque chose contre votre volonté, tel que manger un mets que vous n’aimez pas… Vous êtes donc doublement pénalisé.

– Doublement ?

– Oui, parce que mentir est avant tout mauvais pour soi. Un peu comme si cela générait une énergie négative que l’on accumulerait en soi. Essayez la vérité : vous verrez, c’est libérateur, et on se sent beaucoup plus léger d’un seul coup. »

 Le maître va en effet inciter Julian à braver sa peur du rejet, à oser rêver d’une vie qui serait idéale, à faire des projets ambitieux et à croire en eux. Il le pousse à prendre conscience de la force de persuasion, du placebo, de la confiance en soi. Il lui conseille aussi de déterminer clairement quelles sont les contraintes qui peuvent l’empêcher de réaliser ses souhaits et de les supprimer. Il lui rappelle aussi que des sacrifices sont parfois nécessaires et que toutes les opportunités doivent être saisies. Il faut aussi selon lui imaginer dans les détails les souhaits que l’on a et savoir demander de l’aide aux bonnes personnes pour parvenir à les réaliser. Ces conseils permettent donc de mener une réflexion sur soi, sur ce que l’on croit et que l’on pense être vrai.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Des conseils pratiques >