L'œuvre au Noir

par

Spécificité de L’œuvre au noir

Comme nous l’avons vu, c’est cette valeur biographique, de témoignage qui donne sa spécificité à l’œuvre. En effet, le personnage de Zénon est utilisé comme narrateur de sa propre histoire, mais également comme témoin direct et vivant des évènements de cette époque, des travers humains et des dérives de la pensée.

Ainsi, nous pouvons aisément comprendre que le style descriptif abonde dans le roman : les descriptions sont longues, détaillées, fournies. Elles regorgent de détails donnant tout son réel, toute sa proximité à cette époque pourtant bien éloignée de l’année 1968 au cours de laquelle le livre est paru. Dans un souci de véracité, d’authenticité et afin de plonger le lecteur au cœur même des pensées et de la vision du monde de Zénon, Yourcenar s’évertue à utiliser un style très soutenu et abondant qui permet ainsi d’offrir un descriptif plus vrai que nature des voyages, des actions et des pensées du héros. Par exemple, l’auteur dans son style même s’attache à utiliser un champ sémantique relatif aux capacités et aux connaissances de Zénon, afin que les scènes paraissent plus vraies que nature. Ainsi, lorsque l’œuvre touche à sa fin et qu’elle nous narre le suicide du personnage principal, elle utilise un vocabulaire presque chirurgical, soigné, exempt de toute activité émotionnelle. L’action est décrite avec une méthode et une froideur calme et experte de spécialiste du scalpel et nous retrouvons en cela le Zénon chirurgien, grand connaisseur du corps humain, de ses faiblesses et de ses forces. « …il se plia en deux, relevant légèrement les genoux, et coupa la veine tibiale sur la face externe du pied gauche, à l'un des endroits habituels de la saignée. Puis, très vite, redressé, et reprenant appui sur l'oreiller, se hâtant pour prévenir la syncope toujours possible, il chercha et taillada à son poignet l'artère radiale. La brève et superficielle douleur causée par la peau tranchée fut à peine perçue… ». C’est donc cette précision dans le compte-rendu des évènements qui donne à l’œuvre toute son ampleur et son intérêt, puisqu’en plus d’être narrée dans une langue riche et soutenue, elle fait preuve d’une double utilité en mettant en valeur les capacités du héros.

De plus, il faut préciser l’importance du dialogue dans L’œuvre au noir. Les conversations entre Zénon et les autres protagonistes sont relativement longues et développées. Ceci met en relief la quête du personnage principal, qui désire rechercher la vérité dans ses voyages, en faisant de nouvelles rencontres, en observant mais également en communiquant. Ainsi, la consultation qu’il donne au prieur, de retour à Bruges (car celui-ci souffre d’une toux récurrente) prend la forme d’un très long dialogue durant lequel le philosophe se substitue au médecin : cet entretien est prétexte à l’établissement des idées de Zénon dans son rapport avec la religion, qui discourt davantage en tant qu’homme de pensée que de praticien. « Et pourtant, les seuls faits connus semblent indiquer que la souffrance, et conséquemment la joie, et par là même le bien et ce que nous nommons le mal, la justice, et ce qui est pour nous l'injustice, et enfin, sous une forme ou sous une autre, l'entendement, qui sert à distinguer ces contraires, n'existent que dans le seul monde du sang et peut-être de la sève. ». Zénon, par cette conclusion à ce long dialogue, tente alors de montrer que pour lui, les tracas subis par l’humain sont bien inférieurs à la conception toute-puissance que le prieur se fait de Dieu. Ainsi, il exprime que si réel Dieu il y a, il doit se préoccuper d’éléments beaucoup plus importants et que la souffrance humaine n’est donc pas de son ressort.     

 

Ainsi, dialogues et descriptions permettent au livre de gagner en crédit par rapport à Zénon, d’oublier que l’auteur est une contemporaine du XXème siècle, afin de nous replonger dans un XVIème siècle plus que convaincant. C’est un véritable retour dans le passé qui s’opère, dans lequel l’auteur laisse là, toute la place vacante au personnage principal.

 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Spécificité de L’œuvre au noir >