L'Ordinatueur

par

Crime, mythologie et résolution

Dans ce roman, le passé et le présent sont habilement mêlés.Le château médiéval, vestige d’un passé mystérieux et merveilleux, contrasteavec les technologies modernes, l’informatique notamment. Le château virtuel,copie du vrai château de Grimoire, dans lequel Logicielle pénètre en utilisantle programme LTPG, abrite un modérateur virtuel nommé Pyrrha.« Le Trésor, c’est la mort, répondit Logicielle avec un frisson. C’estla  récompense que Pyrrha réserve auxprédateurs du domaine. » Ce personnage mystérieux semble bienconnaître le vrai château qui fut pillé entièrement, et il a alléché lespilleurs en leur parlant d’un « trésor » pas encore découvert maistoujours caché au château. Seuls les coupables pouvaient savoir de quoi ilparlait ; l’assassin s’est donc attaqué aux pilleurs en les alléchant avecdes chimères. « Et lorsqu’il affirme qu’une fois le trésor trouvé, lesutilisateurs auront accès à d’autres châteaux ? – Il ment… »

Logicielle et Germain vont donc retrouver la piste du tueuren faisant le lien avec la mythologie : Pyrrha est associé au nom d’uncertain M. de Chiron ; or dans la mythologie, Pyrrha a été élevé parChiron, mais s’appelle en réalité Achille, et il se trouve que le fils aîné deMme Boulazac se nomme Achille et que dans la légende mythologique, ce dernierse fait un jour appeler Pyrrha. L’homme est un fils caché de M. de Chiron, lepremier propriétaire du château, qui est mort sans léguer son bien. Il est trèsdoué en informatique et travaille même pour la société qui fabrique les Omnia3.

La résolution d’un crime devient donc ici, de façonsingulière, prétexte à explorer les légendes de la mythologie. Le lecteur estinvité à la réflexion, à formuler avec les enquêteurs diverses associations.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Crime, mythologie et résolution >