La condition de l'homme moderne

par

Résumé

Hannah Arendt (1906 – 1975) a rédigé et publié Condition de l'homme moderne en 1958. Il s’agit en effet d’un livre très particulier qui retrace en quelque sorte son parcours philosophique. Ce roman, assez facile d’accès, est une véritable source de plaisir et de satisfaction pour les personnes qui espèrent avoir de leurs lectures une appréciation un peu plus approfondie et plus réaliste sur la vie, son évolution sans pour autant oublier sa véritable signification, à l’exclusion des idées reçues idéologiques et religieuses. Ici, Hannah Arendt essaie tant bien que mal d’apporter une lumière inébranlable sur la place de l'homme, aussi bien public que privé, sur notre condition de mortels vivant dans le monde (d’où la question qui sommes-nous ?). De surcroit ce récit se fait dans l'histoire, permettant ainsi d’avoir une vue aussi globale que dynamique des différents concepts abordés, de l’ancien univers grec jusqu’à nos jours.

Le texte commence tout d’abord sur une remarque presque à l’image d’une affirmation. « C'est l'avènement de l'automatisation qui, en quelques décennies, probablement, videra les usines et libérera l'humanité […] ». Le recours par l’auteur au futur a une signification qui n’est pas du tout anodine puisqu’il tire son origine d'une forte probabilité en ce qui concerne l'éventualité du ressort de la situation ou de l’évènement. Tout ceci parce que pour la toute première fois dans l'histoire des êtres humains, on prévoit avec pragmatisme une fin irrévocable et sans appel du travail. Voilà bien une initiative qui tend presque vers un idéal, que d’autres pourraient même qualifier d’aubaine, aux yeux de l'homme. Cette initiative en question présente dans ce cas les avantages d'une éventualité qui, comme l’affirmait l’auteur dans ce livre, « libérerait l'homme de son plus gros fardeau ». Hannah Arendt qui donne l’impression d’être pleine d’engagements et en même temps d’espoir pour l'homme fait part d’une nouvelle expectative en ce qui concerne l'avenir de notre société. En effet, il est question ici pour l’auteur d’instaurer l'automatisation qui pourrait donner lieu à l’opportunité d'une société au sein de laquelle la majorité voire même l’intégralité de la production (qu’elle soit industrielle ou non) serait favorisée par des machines robotisées de tout genre et de toute fonction et qui donc pourrait rendre l’action de l'homme tout à fait négligeable voire de nulle. L'homme par conséquent pourrait bénéficier d'une libération et d’une émancipation jamais espérées, mais des mérites sur lesquels il n’a jamais cessé de fantasmer, puisque il ne sera désormais plus obligé de toujours porter son fardeau « le plus ancien et le plus naturel» : le travail. Cette servitude a toujours été vue par le commun des mortels comme une malédiction en quelque sorte, répercussion directe issue du péché originel et d’après La Bible ,c'est que depuis ce jour, l'Homme (femme comme homme) serait toujours destiné à « gagner sa vie à la sueur de son front », en d’autres termes, condamné à répondre sans relâche de ses besoins quelque soient leur nature et leur prix et ceci uniquement par ses propres moyens, et c'est justement là que réside toute la complexité du travail. En quelque sorte, tous les hommes autant qu’ils soient, doivent se débrouiller tant bien que mal pour transformer une nature, inculte, hostile, aride qui ne leur procure pas ses vertus et ses bienfaits d’instinct. Vous sous cet angle, le travail est donc inévitable pour tout être humain qui désire réussir dans sa vie et assurer un avenir paisible pour sa progéniture… Ainsi, L’auteur dans son livre, essaie de conceptuelle de la condition de l’homme et spécialement du rapport à la mort, de la question philosophique par excellence.

L’auteur met fin à son livre en évoquant qu’en dehors de l'action et de l'œuvre, la pensée elle aussi pourrait jouer un rôle très important en ce qui concerne cette fameuse quête d'immortalité. Condition de l'homme moderne est sans aucun doute un livre intéressant qui aborde de façon approfondie les tendances profondes et parfois difficilement percevables de notre monde, en même temps objet des "actes" des êtres humains mais également plus déterminé qu'il n'y paraît, par le poids des références culturelles et de l'histoire.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >