La controverse de Valladolid

par

Résumé

  • La controverse en question a duré trois jours et se passe dans un monastère de Valladolid en Espagne en 1550. Elle est présidée par le légat du Pape, le cardinal Salvatore Roncieri, choisi par le souverain pontife pour le représenter du fait de sa très bonne réputation. C’est le roi Charles Quint qui est à l’origine de ce débat. La question est de savoir si les Indiens d’Amérique (découverts en 1492 par Christophe Colomb) possèdent ou non une âme. La façon dont ils sont traités devient donc un enjeu.

    C’est le philosophe Ginès de Sépulvéda, auteur d’un livre intitulé Des justes causes de la Guerre, et Bartolomé de Las Casas, un moine dominicain fervent défenseur de la justice en faveur des Indiens, qui vont s’affronter verbalement afin de convaincre le légat de leurs thèses : d’une part les Indiens, malgré leur manière de vivre inconnue des Espagnols, sont des hommes et sont parfaitement semblables à ceux-ci (Las Casas) ; d’autre part cette guerre contre les Indiens est justifiée car ce sont des créatures du Diable qui ne possèdent pas d’âme (Sépulvéda). Selon le philosophe ils seraient trop différents des Européens et d’ailleurs Dieu n’a cessé de leur envoyer des fléaux.

    Ainsi l’œuvre retrace trois jours qui ont changé la vie...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de La controverse de Valladolid