La demande d’emploi

par

Une caricature de la société

La pièce est avant tout une illustration de la société contemporaine. Vinaver effectue premièrement une satire du monde professionnel. Il nous montre la triste réalité d’une société dans laquelle parti de l’abondance, on peut facilement se retrouver dans le manque. Fage, qui était un directeur des ventes renommé, se retrouve au chômage du jour au lendemain, et il est contraint de courir d’une compagnie à l’autre à la recherche d’un nouvel emploi.

Malgré le niveau social qu’il avait atteint, il tombe au bas de l’échelle sociale et doit enchaîner les entrevues pour obtenir un emploi. En plus de cela, Vinaver met en exergue les intrigues sur le plan professionnel, l’une d’elle ayant coûté à Fage son emploi au sein des établissements Bergognan. Le personnage principal partage sa déception face au comportement de ses collègues : « j’ai peut-être fait des erreurs ils imaginaient que je me mettrais à plat ventre et qu’ils pourraient me piétiner ». Vinaver démontre ainsi l’individualisme des hommes, qui pousse les uns à éclipser les autres, et chacun à rechercher son propre profit au lieu du bien-être de la société dans son ensemble. Notons l’observation de Wallace selon laquelle ils vivraient tous dans un « monde passablement carnassier ».

 

Dans un second temps, Vinaver dénonce le comportement de la jeunesse contemporaine, pleinement représentée dans la pièce par le personnage de Nathalie. Comme Wallace le déclare lui-même : « Les jeunes d’aujourd’hui éprouvent le besoin d’un retour aux sources donc d’une certaine sauvagerie de comportement notamment sur le plan sexuel les parents ont peu de prise… » Cette allégation est justement validée lorsqu’on observe Nathalie. C’est une jeune fille prometteuse et au succès professionnel quasi garanti si l’on s’en tient à son intelligence remarquable – mais son besoin d’identification la pousse à la frivolité et la conduit à sa perte : elle tombe enceinte et doit subir un avortement.

La déclaration de Wallace implique aussi le manque d’emprise des parents sur leurs enfants. Les familles se déstructurent à cause du manque d’autorité parentale, et les enfants font comme bon leur semble.

 

Enfin, Vinaver fait ressortir le problème du racisme. Il souligne cette discrimination à travers la réaction de Fage à l’idée que le partenaire de sa fille ait été noir : « Noir vraiment ? Tiens c’est curieux je n’y aurais pas pensé tu en as parlé à maman ? » Fage rappelle au lecteur qu’à cette époque, il n’était pas commun pour une jeune fille de s’associer à un homme noir. Et Nathalie consolide encore cette idée en rajoutant une touche de sarcasme à ses propos lorsque son père lui déclare qu’il ne pourrait se souvenir de tous les garçons qu’elle ramène à la maison : « mais celui-là tu pourrais t’en souvenir il est noir ».

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une caricature de la société >