La demande d’emploi

par

Une pièce de théâtre et un style non conventionnels

Comme mentionné plus haut, La demande d’emploi pourrait être considérée comme une pièce de théâtre non conventionnelle : il n’y a ni actes, ni scènes, et encore moins des rimes qui pourraient ajouter au texte quelque lyrisme. Bien que l’unité d’action soit respectée (l’intrigue principale est bien définie : Fage est à la recherche d’un emploi), les dialogues ne suivent aucune chronologie ni logique : les personnages parlent immédiatement l’un après l’autre et de manière aléatoire – on saute du coq à l’âne de telle manière que les répliques sont entrelacées et il est d’autant moins évident au spectateur-lecteur de suivre l’enchaînement des évènements.

À titre d’exemple, notons que tout au cours de la pièce, M. Wallace fait passer à Fage une entrevue pour une position au sein de leur compagnie, la C.I.V.A. Au cours de cette entrevue, Fage converse simultanément avec sa fille qui raconte des anecdotes d’école, sa relation avec Mulawa et annonce à son père qu’elle est enceinte. Mais encore, sa femme mentionne des problèmes multiples, concernant son nouveau travail qu’elle a obtenu lors de leur voyage familial à Londres ou la possibilité d’un avortement pour Nathalie.

Voici, à titre d’illustration, une représentation classique de la manière dont toutes les conversations se déroulent dans la pièce :

 

Louise : « Embrasse-moi

Nathalie : Il est très chouette Griffith le prof d’Anglais ce matin

Louise : Tiens-moi fort

Fage : Bien entendu Bergognan était télécommandé

Louise : J’ai besoin que tu me rassures

Nathalie : Ce matin il nous a assis en cercle par terre pour une introduction à la méditation bouddhique tu sais qu’il y a de véritables techniques pour la méditation mais les filles sont bêtes »

 

On remarque combien le dialogue est désorganisé ; les répliques des personnages se focalisent sur plusieurs points, au lieu d’être concentrées sur une même idée.

 

L’absence de ponctuation dans le texte est aussi à noter. Elle rend également la lecture difficile et complique encore plus la compréhension de la transition d’une idée à une autre, particulièrement pour le lecteur.

Prenons le cas de cette réplique de Wallace par exemple : « En sept ans vous aviez triplé le chiffre d’affaires réorganisé la force de vente restructurée la clientèle introduit les méthodes professionnelles». On remarque ici le manque de virgules dans l’énumération des accomplissements de Fage cités par Wallace. Il en découle un anéantissement de la structure grammaticale du texte. Étant donné que cette désorganisation stylistique de la part de l’écrivain est bel et bien volontaire, on en vient à se poser la question suivant : l’anarchie linguistique de cette œuvre représenterait-elle pour Vinaver l’anarchie réelle qu’il observe dans la société contemporaine ?

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Une pièce de théâtre et un style non conventionnels >