La Grammaire est une chanson douce

par

Le directeur de l’usine

C’était un homme maigrichon, tellement chétif qu’il avait l’air d’avoir juste une couche de peau assez suffisante pour le couvrir. Néanmoins c’était l’homme le plus gentil de l’ile, et il chérissait tellement les mots qu’il s’en occupait jour et nuit, peut-être même au point d’oublier de manger.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le directeur de l’usine >

Dissertation à propos de La Grammaire est une chanson douce