La part de l'autre

par

Présentation

La Seconde guerre mondiale est le plus grand conflit de l'histoire de l'humanité. C'est une guerre nourrie par le racisme et la haine qui a enfermé l'homme dans le vice du meurtre. Cette période brûlante ravive sans cesse les mémoires: victimes, résistants, civils, soldats. Tout témoin est appelé à raconter son histoire dans un seul et même but, marquer les esprits et réinstaurer les valeurs humaines fondamentales qui ont été trop longtemps oubliées.

Cependant, il est difficile de nos jours de se placer du côté ennemi. Le nazisme est un fléau contre lequel nous luttons encore aujourd'hui, c'est pourquoi tenter de comprendre Adolf Hitler, est impensable, détestable. C'est néanmoins ce qu’Éric-Emmanuel Schmitt a envisagé dans son œuvre, La part de l'autre. Cet écrivain français accorde à l'instant le plus anodin une importance considérable. En effet, le 8 octobre 1908, l'admission éventuelle d'Adolf Hitler aux beaux-arts a changé le cours du monde. A partir de ce moment, Schmitt instaure dans son œuvre deux biographies en parallèle dans lesquelles Hitler évolue de façon réelle et fictive. L'auteur guide peu à peu le lecteur vers deux personnages totalement opposés, et réussit à travers cette prise de recul à comprendre comment Hitler aurait pu échapper à la part néfaste de lui-même.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Présentation >

Dissertation à propos de La part de l'autre