Le Bourgeois Gentilhomme

par

Présentation

Le Bourgeois Gentilhomme est une comédie ballet de Molière en cinq actes écrite en prose. C’est une pièce qui satirise les tentatives de l’homme à l’ascension sociale et se moque des classes sociales, tant de la classe moyenne prétentieuse que de l’aristocratie vaine et snobe. De par son titre même, « Bourgeois Gentilhomme », on suspecte déjà le caractère ironique de cette œuvre. Le titre est un oxymore. En effet, en France au temps de Molière un « gentilhomme » était par définition un noble de naissance; et il ne pouvait donc ainsi jamais exister quelque chose comme un bourgeois gentilhomme.

L’intrigue se déroule à Paris, dans la maison de Monsieur Jourdain (le Bourgeois Gentilhomme). Jourdain est un bourgeois dont le père doit sa fortune à son métier de marchand de vêtements. Dès lors, le seul rêve de Jourdain est de dépasser ce niveau de la classe moyenne et d’être enfin accepté comme un aristocrate. Par conséquent, il se met à commander de nouveaux vêtements et se réjouit de se faire appeler « Mon Seigneur ! » par le fils de son tailleur qui pourtant se moquait de sa stupidité. Malgré son âge avancé, Jourdain se dévoue à l’apprentissage des arts de gentilhomme tels que la danse, l’escrime, la musique et la philosophie. Par ces initiatives ridicules, il s’humilie donc à chaque nouvelle tentative devant ses spectateurs mais aussi devant ses enseignants.

Son épouse (Madame Jourdain), beaucoup plus intelligente que lui ; réalise que M. Jourdain n’arrête pas de se ridiculiser et l’exhorte ainsi à retourner à la vie de classe moyenne à laquelle il appartient, oubliant ainsi tout ce qu’il a désespérément essayé d’apprendre pour évoluer vers la nouvelle classe. Aussi, un pauvre noble (Dorante) s’est secrètement attaché à Mr. Jourdain. Bien que Dorante méprise intérieurement M. Jourdain, il flatte tout de même son maître afin d’obtenir des faveurs de lui.

Les rêves d’aristocratie de Mr. Jourdain continuent de grandir et peu à peu commencent à prendre le dessus sur sa vie matrimoniale et sa relation avec sa fille. Jourdain rêve de se marier à la marquise Dorimene, et souhaite également que sa fille Lucile épouse un noble. Malheureusement, Lucile est tombée amoureuse d’un homme de classe moyenne (Cleonte), et Jourdain s’oppose catégoriquement à cette union. C’est alors que Cleonte, aidée par son valet Covielle et Madame Jourdain ; va se déguiser en fils d’un Sultan Turc et se présentera à M. Jourdain. Flatté que sa fille puisse épouser une personnalité étrangère, M. Jourdain donne donc son accord pour cette union. C’est ainsi que se termine la pièce : Monsieur Jourdain aveuglé par ses rêves insensés et dupé par sa femme, sa fille et son entourage.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Présentation >