Le Chevalier au Bouclier vert

par

Résumé

En ce début du XIIe siècle, Louis VI le Gros règne sur la France. Le jeune Thibaut de Sauvigny, fils de bonne mais petite noblesse, est un écuyer qui ne rêve que de chevauchées et de batailles dans l'esprit de la sainte chevalerie. Un jour, alors qu'il parcourt la campagne, un appel au secours interrompt sa promenade : qui pousse ces cris déchirants ? Un jeune paysan, Barnabé, le renseigne : une jeune fille vient d'être enlevée par deux brigands. Thibaut n'hésite pas : il court sus aux bandits et délivre la jeune fille, qui n'est autre qu’Éléonore, fille du comte de Blois. Elle récompense Barnabé – qui n'a pourtant pas fait grand-chose – en lui offrant une bague d'émeraude ; quant à Thibaut, il refuse toute récompense. L'amour vient de s'emparer de ce jeune cœur.

Thibaut est écuyer du seigneur de Montcornet, dont son père est vassal. L'acte de bravoure par lequel il vient de s'illustrer lui permet d'être adoubé chevalier, ce qui ne plaît guère à Foulque de Montcornet, le fils du comte : ce triste personnage entend épouser Éléonore et il ne lui sied guère de voir apparaître le rival qu'est Thibaut. Aussi, alors que débute le tournoi qui accompagne la cérémonie d'adoubement, il affirme que la bague d'émeraude donnée par Éléonore a été volée par Barnabé, et il en profite pour accuser Thibaut de lâcheté. En outre, Foulque apprend à Thibaut que dans quelque jours, son père, le comte de Montcornet, se retirera dans un monastère, lui-même devenant sire de Montcornet. Thibaut devra donc lui rendre hommage. Cette odieuse perspective pousse ce dernier à quitter...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Résumé >

Dissertation à propos de Le Chevalier au Bouclier vert