Le Chevalier au Bouclier vert

par

« Le chevalier au Bouclier vert », un roman pour enfants

A)    L’aventure

            A l’instar de tous les autres récits d’Odile Weulersse, « Le Chevalier au Bouclier vert » vise une audience jeune. Weulersse s’exprime à travers un style simple et donc accessible aux jeunes. De plus, le chevalier, mentionné dans le titre de l’histoire, n’est autre que le héros, Thibault, chevalier qui a environ le même âge que ses lecteurs et auquel ils peuvent s’identifier. La couverture montre un jeune homme robuste, plein de vie, galopant sur son cheval, promettant ainsi aux lecteurs une histoire pleine de rebondissements et d’aventures. Ceci correspond très bien au goût de la jeunesse.

            Depuis le début, nous avons affaire à un aventurier comme n’importe quel enfant rêverait d’être. Il ne s’agit pas de modernes héros comme « Spiderman » ou « Batman », mais plutôt d’un superbe chevalier du moyen-âge qui procure autant – ou presque – d’excitation que les premiers. Thibault est à la fois, honnête et loyal, mais aussi intrépide qui n’a pas peur du danger auquel il doit constamment faire face. L’aventurier a une mission : sauver sa bien-aimée de la vie repoussante que veut lui offrir Foulque, son principal ennemi. Pour cela, il doit franchir de nombreux obstacles, aussi différents les uns les autres et prouver que, lui, pauvre au départ, est digne d’un chevalier prêt à épouser la fille du comte de Blois.

« Parce que tu crois que l'amour, c'est sourire, chanter, mettre des belles robes, sourire encore. Moi, je sais que l'amour, c'est être capable de vendre son âme au Diable ».

B)        « Le Chevalier au Bouclier vert » : conte de fée

            Le jeune lecteur est, non seulement, impressionné par le côté aventurier et historique du roman, mais également s’en dégage le côté merveilleux et épique des contes de fées ordinaires. Le début de l’histoire se déroule dans la forêt, endroit typique qui apparaît dans la plupart des contes. La sorcellerie et le pouvoir magique de la pierre sont des éléments dont ne peuvent se passer les contes de fées. Mais, le plus manifeste est l’histoire elle-même : le fait que le prince charmant aille à la recherche de sa princesse, en franchissant tous les obstacles. A la fin, nous avons même une histoire où tout est bien qui finit bien. Thibault et Eléonore finissent par se retrouver et ils se marièrent.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur « Le chevalier au Bouclier vert », un roman pour enfants >