Le Magicien d’Oz

par

Résumé

Leroman raconte l’histoire de Dorothée, une petite fille orpheline qui habite dansla campagne du Kansas chez son oncle Henry et sa tante Em. Elle s’ennuiesouvent dans la petite ferme toute grise, perdue au milieu des plaines, griseselles aussi, et seul son petit chien Toto apporte un peu de gaieté dans sa viemonotone. Cependant, tout change le jour où un cyclone s’abat sur le pays, etemporte avec lui la petite maison dans les airs, Dorothée et Totalisation ycompris.

Aubout d’un long voyage, la maison atterrit brutalement dans un pays coloré etcharmant : le pays des Grignotins, situé à l’est du pays d’Oz. Cependant,la maison a chuté sur quelqu’un : la méchante sorcière de l’Est, quirégnait jusqu’à présent sans partage et sans bonté sur le pays. Seuls sespieds, chaussés de souliers d’argent, dépassent de sous la maison. Dorothée sesaisit des belles chaussures pour remplacer les siennes qui sont fort usées.Les Grignotins remercient vivement la petite fille de les avoir délivrés et labonne fée du Nord, qui la félicite, lui applique un baiser sur le front. Ce queDorothée ignore, c’est que les souliers sont magiques, et que la marque dubaiser de la sorcière du Nord la protège désormais.

Elleveut rentrer au Kansas, et suit le conseil de ses nouveaux amis : elledécide d’aller voir Oz, le Grand et Terrible magicien qui règne sur la Citéd’Émeraude, au centre du pays, pour lui demander de la faire rentrer au Kansas.Pour le rejoindre, rien n’est plus simple : il suffit de suivre une route pavéede briques jaunes.

Cheminfaisant, toujours accompagnée par Toto, elle rencontre d’abord un épouvantailfait de paille qu’elle libère du poteau auquel il est attaché. Ensuite, lestrois compagnons font connaissance avec un bûcheron de fer-blanc, qu’ilsdérouillent et à qui ils redonnent sa liberté de mouvement. Enfin, c’est ungrand lion qu’ils croisent, animal terrifiant mais couard. Les trois nouveauxamis de Dorothée décident de se rendre avec elle à la Cité d’Émeraude, afin derencontrer eux aussi le Magicien d’Oz pour lui demander à leur tour quelquechose : l’épouvantail veut un cerveau, le bûcheron de fer-blanc veut uncœur, et le lion veut du courage.

Surleur route, ils rencontrent maints obstacles, comme la large rivière qu’ilsdoivent traverser, les féroces Kalidahs, monstres au corps d’ours et à la têtede tigre, ou les mortels effluves des coquelicots dont le parfum endort qui lerespire. Une fois qu’ils sont arrivés à la Cité d’Émeraude, chacun d’eux obtientune audience auprès du Grand et Terrible Oz, qui leur promet de réaliser leursvœux, à la condition que soit tuée la méchante sorcière de l’Ouest, qui règnesur le pays des Ouistiz, lesquels ont été réduits en esclavage.

Lesvoilà donc partis pour un dangereux voyage, d’autant plus que la puissantesorcière de l’Ouest les voit arriver, et tente de leur barrer la route enmultipliant les obstacles mortels sur leur chemin : elle envoie quaranteloups pour les dévorer, que tue le bûcheron de fer-blanc. Puis ce sont quarantecorbeaux qui s’envolent vers les voyageurs afin de leur crever les yeux ;l’épouvantail tue les affreux oiseaux. Puis c’est un essaim d’abeilles noiresau mortel venin qui s’abat sur les braves compagnons : heureusement,l’épouvantail offre sa paille comme protection à Dorothée, à Toto et au lion,pendant que les insectes brisent leurs dards sur la peau de fer du bûcheron.Enfin, quand les Ouistiz les attaquent, le lion les fait fuir par sonrugissement. Mais la méchante sorcière a le dernier mot, grâce au pouvoirqu’elle possède sur les singes ailés : elle les domine grâce à son bonnetd’or, qui lui permet de formuler trois vœux que les singes doivent exaucer. Cesderniers s’emparent des voyageurs : l’épouvantail est vidé de sa paille etses vêtements jetés dans un arbre, le bûcheron de fer-blanc est précipité dansun ravin rocheux, le lion enfermé. Quant à Dorothée, la sorcière ne peut ladétruire, car la marque de la bonne fée du Nord la protège. Elle réduit donc lapetite fille à l’état de servante.

Or,un jour, l’enfant jette de l’eau sur la sorcière, qui se met à fondre comme unpain de sucre. L’horrible personnage est détruit ! Dorothée s’empare dubonnet d’or et devient, le temps de trois vœux, la maîtresse des singes ailés.Les Ouistiz libèrent le lion, retrouvent le bûcheron, le réparent, et redonnentvie à l’épouvantail. Les quatre amis et le petit chien repartent vers la Citéd’Émeraude demander à Oz qu’il tienne ses promesses.

Quellen’est pas leur surprise quand ils découvrent que le Grand et Terrible Oz n’estautre qu’un petit vieillard, un peu illusionniste, mais pas magicien pour deuxsous. Il donne cependant à l’épouvantail un cerveau fait de son, puis il placedans la poitrine du bûcheron un cœur de soie bourré de sciures de bois. Enfin,il fait boire une boisson au lion, qui, affirme-t-il, lui donnera un grandcourage. Reste Dorothée, à qui il propose de fabriquer un aérostat, afin derentrer au Kansas par la voie des airs. Aussitôt dit, aussitôt fait, maishélas, le ballon s’envole sans la fillette. Que faire ? Les singes ailésne peuvent quitter le pays d’Oz, ils ne peuvent donc pas transporter Dorothéeet Toto au Kansas. Il faut repartir, pour aller voir Glinda, la bonne fée duSud.

Làencore, bien des aventures attendent les voyageurs. Le bûcheron tient enrespect les arbres combattants qui protègent la grande forêt, puis le liondélivre les animaux sauvages de la contrée d’une araignée géante en la tuantd’un coup de patte. Il faut ensuite traverser le fragile pays de Porcelainefine, avant d’arriver enfin au pays des Couacadiens, sur lequel règne la bonnefée Glinda. Celle-ci révèle à Dorothée le pouvoir magique des souliersd’argent : ils peuvent la transporter où elle le souhaite.

Toutest bien qui finit bien : Dorothée donne le bonnet d’or à Glinda quiappelle les singes ailés afin qu’ils transportent l’épouvantail vers la Citéd’Émeraude, sur laquelle il va régner, puis le bûcheron de fer-blanc vers lepays de l’Ouest, dont il va devenir roi, et le lion vers le pays des animauxsauvages, qui l’ont reconnu pour souverain. Puis elle donne le bonnet au chefdes singes et le libère de tout servage. Après d’émouvants adieux, Dorothéeprend Toto dans ses bras, et grâce au pouvoir des souliers d’argent rentre auKansas, où sa tante l’accueille à bras ouverts.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >