Le mec de la tombe d’à côté

par

Des opposés qui s’attirent

Katarina Mazetti alterne entre les points de vue de Désiréeet de Benny. Elle partage avec le lecteur les pensées, les inquiétudes et lesraisonnements différents de ses deux personnages lorsqu’ils sont confrontés àdes situations nouvelles.

Ces personnages qui correspondent parfaitement à ladescription des stèles voisines des défunts auxquels ils rendent visite manifestentl’un pour l’autre de la simple curiosité jusqu’au jour où ils partagent unsourire.

Désirée Wallin est une femme dont l’existence se résume àson travail à la bibliothèque, son défunt mari pour lequel elle n’avait plusdepuis longtemps éprouvé de passion et son humeur mélancolique. Elle s’efforcede ne pas se faire remarquer et se rend régulièrement au cimetière pour visiterla tombe de son mari.

« Etcette pierre tombale qu’elle ne quitte pas des yeux ! C’est quoi cettepierre ? On dirait un truc que le géomètre a balancé là pour marquer lalimite du terrain ! »

Benny Söderström quant à lui est un habitant de la campagne.Il a hérité à la mort de ses parents d’une exploitation agricole et des dettesqui s’y rattachent. Il est de nature exubérante et pragmatique. Lui aussi vientde façon régulière sur la tombe de ses parents.

« Marbreblanc avec calligraphie dorée, des angelots, des roses, des oiseaux, desguirlandes de devises et même une petite tête de mort vivifiante et une faux.La tombe elle-même est couverte de plantes, on dirait une pépinière. Il y a unnom masculin et un nom féminin avec des dates de naissance similaires, à coup sûrc’est un enfant qui honore ses parents de cette façon chargée. »

Voici deux personnages qui n’ont en commun quel’exaspération que leur inspire l’autre. Désirée reproche au fermier d’êtretape-à-l’œil tout comme la tombe qu’il vient souvent entretenir ; et Bennytrouve que l’apparence sobre à outrance de sa voisine est une insulte. Etpourtant ils tomberont amoureux l’un de l’autre. En dépit de leurs différencesou peut-être en raison de celles-ci, ils trouveront en l’autre un complémentidéal à leurs existences mornes.

Après ce premier sourire qu’ils partagent, ils commencent àéprouver l’un pour l’autre une attraction mutuelle qui les fait enjamber lesobstacles tels que la distance qui les sépare, leurs emplois du tempsincompatibles et leurs propres préjugés. Malgré ces obstacles, ils deviennentde plus en plus proches. La présence de l’un dans la vie de l’autre apporte àchacun des changements qui le font sortir de sa solitude et de sa mélancolie.Ainsi l’amour grandit entre eux et avec cet amour ils commencent à envisagerchacun de leur côté, toujours différemment, l’avenir de leur relation.

L’intrigue est donc bâtie sur la construction d’une relationqui paraît improbable, et malgré la trame toute romantique, l’auteure peutainsi user de suspense pour soutenir l’attention de son lecteur. Celui-cientame dès lors, parallèlement aux personnages, une réflexion sur lapossibilité de combler le hiatus entre des personnes – ou des peuples –particulièrement éloignées, mais qui sont malgré tout réceptives à quelquechose, chez l’autre, qui relève peut-être de leur part d’humanité commune.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Des opposés qui s’attirent >