Le mec de la tombe d’à côté

par

Le choc culturel

Désirée et Benny découvrent très tôt que leur relation soulève un nombre conséquent de problèmes, des problèmes plus sérieux que ceux relatifs à la distance ou à la disponibilité de l’un ou de l’autre. Le milieu dans lequel ils ont grandi leur donne une conception très différente de ce que représente un partenaire amoureux et de ce qu’ils devraient attendre d’une telle relation.

Il devient très vite évident que Benny ne vendra jamais sa ferme pour prendre un travail en ville et devenir un « citadin respectable », qu’il ne deviendra jamais amateur d’opéra ou de poésie comme Désirée, et qu’elle ne pourra sans doute jamais espérer l’amener à partager ses goûts à elle ; tandis que Désirée ne deviendra jamais la femme de ménage qui aiderait Benny à prendre soin de ses vaches et de ses terres, qu’elle ne l’attendra jamais le soir à la cuisine après avoir fait des boulettes de viande, en tricotant ou en faisant le ménage.

Au début, ils font fi de leurs espérances mutuelles, mais bientôt, les efforts qu’ils fournissent pour ignorer leurs espoirs antagonistes épuisent la flamme de leur passion. Les amoureux se disputent plus fréquemment, et ils...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le choc culturel >

Dissertation à propos de Le mec de la tombe d’à côté