Le Misanthrope

par

L’amour irrationnel ?

À ces mots, l’on pense immédiatement à Alceste. En effet, comment est-ce possible pour un misanthrope comme lui de tomber amoureux. De plus, Célimène, son amante est une hypocrite. Elle a chez elle, de manière très prononcée, ce sentiment qu’il exècre. Alceste, lui-même ne comprend pas comment son cœur a pu s’éprendre de Célimène. Il essaie en vain de renoncer à son amour. Il s’insulte même mais malgré les actes et la conduite parfois déplaisante de sa belle, il reste bêtement, illogiquement attaché à elle. Philinte lui aussi, est surpris qu’Alceste puisse éprouver de l’amour et encore plus pour Célimène. Disons juste qu’à ce propos c’est Éliante qui détient le dernier mot dans la pièce vu qu’elle a probablement raison lorsqu’elle lui répond que contrairement à ce qu’on aime à penser, « […] l’amour, dans les cœurs, /N’est pas, toujours, produit par un rapport d’humeurs » (47). L’on ne peut décider de qui notre cœur s’éprend. Ne dit-on pas que le « cœur a ses raisons que la raison ignore » (Blaise Pascal) ?. Ne nous évertuons donc pas à essayer d’expliquer rationnellement, ce sentiment qui paraît complètement irrationnel.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’amour irrationnel ? >

Dissertation à propos de Le Misanthrope