Le Misanthrope

par

Le compromis, une exigence rationnelle au sein d’une société

Il est évident que la vie en société demande des concessions. Malheureusement, Alceste ne semble pas prêt à en faire et il est probable qu’Oronte ne l’ait pas compris. En effet, l’un comme l’autre se comportent de manière radicale. Alceste s’entête à vouloir se montrer sincère et cru. C’est son caractère et il est impossible de vivre en société si l’on ne peut faire preuve de considération. Il faut soupeser ses mots. Cela ne signifie pas être hypocrite mais plutôt être sociable, prendre en considération les émotions de notre interlocuteur. Oronte, quant à lui, semble ignorer que nul ne peut faire l’unanimité. Plutôt que de prendre la critique avec philosophie, il décide d’intenter un procès à celui dont il prétendait vouloir l’amitié. Quoi qu’il en soit la concession est une condition sine qua non à la vie en société. Sans elle, nous retournerions à l’état de nature où chacun voudrait avoir le dernier mot au détriment de son semblable. Sans compromis, nous ne pouvons pas vivre en bonne intelligence ; le cas d’Alceste et d’Oronte l’illustre fort bien.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le compromis, une exigence rationnelle au sein d’une société >

Dissertation à propos de Le Misanthrope