Le Misanthrope

par

L’hypocrisie dominante au cœur des rapports sociaux

L’hypocrisie est partout présente dans la pièce. La société française de l’époque de Molière semble gangrénée par ce caractère. C’est le premier thème évoqué dans l’œuvre. En effet, au début de l’œuvre, Alceste condamne son ami Philinte qu’il trouve hypocrite. Ensuite, Oronte vient demander à Alceste son avis sur un poème qu’il a écrit. Au cours de la lecture, Philinte, hypocritement apprécie et vante le poème et Alceste fait plutôt preuve de franchise. Celle-ci lui vaudra mille tourments. Oronte aurait sûrement préféré un avis favorable, fusse t-il hypocrite. L’amitié entre Arsinoé et Célimène est purement hypocrite car en l’absence de sa soi-disant amie, Célimène la déprécie, la méprise et vice-versa. Il ne s’agit là que de quelques occurrences de ce thème prédominant de la pièce.

Inscrivez-vous pour continuer à lire L’hypocrisie dominante au cœur des rapports sociaux >

Dissertation à propos de Le Misanthrope