Le monde comme il va

par

Babouc

Babouc: Le Scythe Babouc reçoit la mission de visiter et de juger s'il faut châtier ou détruire Persépolis. On apprend également qu'il a reçu du ciel le don de discernement et le don d'inspirer la confiance. Du fait qu'il ne connaisse pas le peuple Perse, il sera impartial. Il reçoit des consignes simples de la part d'Ituriel: «marche, regarde, écoute, observe...». Ainsi il agira un petit peu comme un ''reporter''.

Bien qu'il soit indigné et profondément choqué de la guerre inutile se déroulant entre Perses et Indiens, et mécontent des mauvais côtés de la population de Persépolis avec les jalousies, la saleté, le comportement des gens en général; il rencontre cependant des lettrés qui lui ouvrent les yeux. Babouc commence ainsi à saisir la nuance, que le mauvais peut cacher le bon, même si celui si est rare. Il prend ainsi de bonnes décisions et se montre compréhensif.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Babouc >

Dissertation à propos de Le monde comme il va